Du pétrole de l'Etat islamique acheté par des Européens ? Bruxelles sous pression

Début septembre, l'ambassadrice de l'UE en Irak accusait certains États membres d'acheter du pétrole à l'État islamique. Depuis, les services de Catherine Ashton sont priés de mettre en place une véritable coordination européenne.

La lecture des articles est réservée aux abonné·es. Se connecter

De notre envoyé spécial à Bruxelles. Ce jour-là, l'ambassadrice de l'Union européenne en Irak lâche une bombe politique, devant un panel d'élus du parlement européen. Jana Hybaskova a accusé le 2 septembre certains États membres de l'UE d'acheter du pétrole irakien à l'État islamique (EI). « Malheureusement, des États membres de l'UE achètent ce pétrole », a déclaré cette diplomate tchèque lors d'une intervention devant la commission des affaires étrangères du parlement, à Bruxelles (à partir de 3'07").

1€ pour 15 jours

Résiliable en ligne à tout moment

Je m’abonne

L’info part de là

Soutenez un journal 100% indépendant : sans subventions, sans publicités, sans actionnaires

Tirez votre information d’une source de confiance

Accédez en exclusivité aux révélations d’un journal d’investigation

Déjà abonné ?

Mot de passe oublié

Voir la Une du Journal