Grève des femmes le 8 mars en Belgique: « Montrer que si les femmes s'arrêtent, le monde s'arrête »

Par

Une première journée de grève des femmes en Belgique est officiellement annoncée le 8 mars prochain par le « Collecti.e.f 8 maars ».

Cet article est en accès libre. Découvrez notre offre spéciale ! S'abonner

C’est la radio RTBF qui donne le détail de cette initiative : « L’idée était sur la table depuis un moment. La première journée de grève des femmes en Belgique est officiellement annoncée le 8 mars prochain par le « Collecti.e.f 8 maars » avec l’objectif de rendre visible tout le travail que font les femmes. Ce collectif se dit surtout inspiré par des mouvements à l’étranger et notamment la grève organisée l’année dernière en Espagne à la même époque (NDLR : Le 8 mars est la Journée internationale des droits des femmes). Ce jour-là, 5 millions d’Espagnoles avaient paralysé le pays. »

La radio belge poursuit : « Pour l’instant, le « Collecti.e.f 8 maars » est composé d’une centaine de femmes, essentiellement bruxelloises, mais on trouve aussi des Néerlandophones et des Wallonnes. L’objectif est de devenir un mouvement national. De petits groupes se sont d’ailleurs déjà constitués à Tournai, Anvers, Liège, Gand, etc. Les revendications sont nombreuses afin de permettre au plus grand nombre de se les approprier. On y retrouve, entre autres, l’égalité salariale entre les femmes et les hommes et les conditions de travail au sens large. Mais cela va plus loin nous dit Roxanne Chinikar, membre du collectif : “Cela concerne aussi le travail non ou faiblement rémunéré, entendez les soins, l’éducation, le nettoyage, des services que l’on sait plutôt féminisés et où les femmes sont dans des situations de grande précarité […] on veut vraiment un changement de focalisation par une revalorisation de tout ce travail qui est à la base de l’humanité.” »

L’article sur le site de la RTBF est ici

Prolongez la lecture de Mediapart Accès illimité au Journal contribution libre au Club Profitez de notre offre spéciale