En Grèce, l'extrême droite, installée au gouvernement, peut dire merci à la crise

Par

Le LAOS a fait son entrée dans le nouveau gouvernement en obtenant quatre ministères, alors que ses voix n'étaient pas nécessaires et qu'il ne pesait que 6% des voix en 2009. Néolibéral, xénophobe et souvent raciste, cette formation bénéficie ainsi d'un formidable tremplin. Correspondance à Athènes, Amélie Poinssot.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Par Amélie Poinssot, correspondante à Athènes.