En Egypte, Sissi bataille pour le contrôle du discours religieux

Par heba younes

Le pape François se rend en visite officielle au Caire à partir de ce vendredi 28 avril pour relancer le dialogue islamo-chrétien, dans un pays où le débat sur la réforme du discours religieux et la lutte contre les idées extrémistes est devenu un terrain de tensions entre le pouvoir et la principale autorité religieuse du pays, l'université al-Azhar.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Le Caire (Égypte), de notre correspondant.-  Le pape François arrive en terrain miné. Débarquant en Égypte ce vendredi 28 avril pour relancer le dialogue islamo-chrétien à l’échelle internationale, le chef de l’Église catholique rencontrera pour ce faire deux alliés devenus rivaux. Après un accueil solennel par le président Sissi, le Saint-Père prononcera ce vendredi après-midi un discours très attendu aux côtés du cheikh Ahmed el-Tayeb, grand imam d’al-Azhar, la plus importante institution de l’islam dans le monde. Une visite très encadrée qui intervient alors que l’hostilité du régime du président al-Sissi envers al-Azhar ne fait que croître depuis plusieurs semaines. L’arrivée du pape n’y change rien : la question du dialogue islamo-chrétien a été supplantée par les accusations et les critiques à l’encontre d’al-Azhar.