Tunisie: ce qu'est le Front populaire de Mohamed Brahmi

Par

Trois jours après l’assassinat de l’opposant Mohamed Brahmi, les manifestations se poursuivent en Tunisie réclamant la démission du gouvernement et la dissolution de l’Assemblée. Le député était l'un des responsables du Front populaire, une coalition disparate qui n'est pas parvenue à desserrer l"étau entre islamistes d'Ennahda et partisans de l’ancien régime.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Tunis, de notre envoyé spécial