Face aux séparatistes arabes, le régime iranien fait front

Par

Les groupes séparatistes arabes prolifèrent dans le sud de l’Iran au nom de la lutte contre « la domination perse ». L’attentat d’Ahvaz, survenu le 22 septembre, témoigne de la guerre sourde qui les oppose aux Gardiens de la révolution et dure depuis au moins vingt ans. 

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

C’est une guerre largement silencieuse que se livrent depuis des années le régime de Téhéran et les groupes sécessionnistes du Khouzistan, cette vaste et richissime province pétrolière du sud de l’Iran. L’assassinat en novembre 2017 à La Hague (Pays-Bas) d'Ahmad Mola Nissi, le dirigeant du Mouvement de lutte arabe pour la libération de la province d’Ahvaz (MLALA), est ainsi passé inaperçu.