Brexit: Il est urgent que May fasse des propositions crédibles, dit l'Elysée

Par
Il est urgent que la Première ministre britannique, Theresa May, fasse des propositions crédibles concernant la relation entre le Royaume-Uni et l'Union européenne, a déclaré mardi la présidence française après une nouvelle série de votes à la Chambre des communes.
Cet article est en accès libre. Découvrez notre offre spéciale ! S'abonner

PARIS (Reuters) - Il est urgent que la Première ministre britannique, Theresa May, fasse des propositions crédibles concernant la relation entre le Royaume-Uni et l'Union européenne, a déclaré mardi la présidence française après une nouvelle série de votes à la Chambre des communes.

"Le gouvernement français va encore intensifier sa préparation au scénario d'une sortie sans accord le 30 mars", a ajouté la source.

Après l'adoption mardi à la Chambre des communes d'un amendement à l'accord de sortie demandant le remplacement du "backstop" nord-irlandais par des mécanismes alternatifs, le porte-parole du président du Conseil européen a répété que cet accord ne pouvait être renégocié.

"L’accord de retrait et le 'backstop' ont été adoptés par le gouvernement britannique et les Vingt-Sept conjointement en novembre. Cet accord ne peut pas être renégocié. L'UE a été claire sur ce point", a poursuivi la source à l'Elysée.

"Si le Royaume-Uni veut en revanche discuter de la relation future avec l'UE ou ouvrir un nouveau processus (élections, référendum...) qu'il lui appartient de déterminer, l'UE y est ouverte, dans le respect de ses intérêts et de ses valeurs", a-t-elle ajouté.

"Il est en tout cas urgent que le Royaume-Uni clarifie ses intentions et fasse des propositions crédibles."

Prolongez la lecture de Mediapart Accès illimité au Journal contribution libre au Club Profitez de notre offre spéciale