A Vérone se réunit un grand raout mondial des catholiques traditionalistes, avec l’aval de Salvini

Par Cécile Debarge

La ville accueille jusqu’à dimanche le Congrès mondial des familles, à l’initiative d’associations anti-avortement aux États-Unis. L’événement est critiqué.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Palerme (Italie), de notre correspondante. - Sur la façade du Palazzo della Gran Guardia, à deux pas des célèbres arènes de Vérone, six grandes banderoles annoncent l’événement le plus controversé du moment en Italie : le treizième Congrès mondial des familles. Jusqu'à dimanche 31 mars, près de 70 intervenants s’y relaieront pour « affirmer, célébrer et défendre la famille naturelle comme seule unité stable et fondamentale de la société », prévient le site officiel.