«Grand remplacement»: le logo de l’homme blanc en colère

Par

Omniprésent dans le débat public, le slogan du « grand remplacement » lancé en 2010 par Renaud Camus et médiatisé par Éric Zemmour n’est pas une idée neuve : c’est une vieille lubie qui a inspiré non seulement les fascismes européens du XXsiècle mais avant lui le suprémacisme blanc aux États-Unis.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Le 15 mars 2019, Brenton Tarrant, un suprémaciste australien de 28 ans, ouvre le feu pendant la prière du vendredi dans deux mosquées de Christchurch, en Nouvelle-Zélande, tuant 51 fidèles. Dix jours plus tard en Californie, c’est la mosquée d’Escondido qui est incendiée.