Le combat des Afghanes : « Ils ne nous effaceront pas »

Être une femme en Afghanistan, c’est endurer une oppression systématique et brutale, encore plus depuis le retour au pouvoir des talibans. Quatre Afghanes racontent à Mediapart, face caméra, leur combat pour ne pas être effacées. Un documentaire inédit.

Cet article est en accès libre.

Pour soutenir Mediapart je m’abonne

PDF
© Mediapart


À l’heure où les talibans intensifient leur offensive tous azimuts contre les derniers droits des femmes en Afghanistan, installant leur effacement de la sphère publique (interdiction pour les adolescentes d’étudier au collège, au lycée, interdiction de voyager seule en avion, appel à porter la burqa, etc.), il est plus important que jamais de donner la parole aux femmes afghanes et de ne pas parler à leur place.

Dans un documentaire inédit de 26 minutes, Ils ne nous effaceront pas, le combat des Afghanes, Mediapart donne la parole à quatre d’entre elles.

De Kaboul à Hérat, en passant par Bāmyān, et Kandahar, quatre Afghanes - Rokhshana, militante féministe ; Zarghuna, médecin ; Sadaf, journaliste ; Assiya, youtubeuse -  livrent des témoignages rares non sans prendre des risques. Elles ont toutes insisté pour parler à visage découvert pour que le monde ne les oublie pas, pour que le monde sache ce qu’il se passe dans leur pays.

Pour voir l’enquête vidéo en intégralité, cliquez ici

Retrouvez ici notre série de grands reportages, vidéo, photo et écrits, en Afghanistan, six mois après le retour au pouvoir des talibans.

Rachida El Azzouzi et Mortaza Behboudi

Si vous avez des informations à nous communiquer, vous pouvez nous contacter à l’adresse enquete@mediapart.fr. Si vous souhaitez adresser des documents en passant par une plateforme hautement sécurisée, vous pouvez passer par SecureDrop de Mediapart, la marche à suivre est explicitée dans cette page.

Soutenez un journal 100% indépendant Et informez-vous en toute confiance grâce à une rédaction libre de toutes pressions Mediapart est un quotidien d’information indépendant lancé en 2008, lu par plus de 200 000 abonnés. Il s’est imposé par ses scoops, investigations, reportages et analyses de l’actualité qui ont un impact, aident à penser et à agir.
Pour garantir la liberté de notre rédaction, sans compromis ni renoncement, nous avons fait le choix d’une indépendance radicale. Mediapart ne reçoit aucune aide ni de puissance publique, ni de mécène privé, et ne vit que du soutien de ses lecteurs.
Pour nous soutenir, abonnez-vous à partir de 1€.

Je m’abonne