Poutine en Ukraine, la guerre au nom du genre

Depuis le début du conflit, le président russe a plusieurs fois dénoncé les « prétendues libertés de genre » en vogue en Occident et que l’Europe souhaiterait promouvoir en Ukraine. Une rhétorique au cœur de son engagement politique et de sa vision autoritaire du monde.

La lecture des articles est réservée aux abonné·es. Se connecter

Dans le flot de la propagande du Kremlin, l’obsession pour les « prétendues libertés de genre » de Vladimir Poutine est presque passée inaperçue. Le président russe en a pourtant fait un des arguments justifiant, à ses yeux, sa politique intérieure et extérieure, jusqu’à l’invasion de l’Ukraine.

1€ pour 15 jours

Résiliable en ligne à tout moment

Je m’abonne

L’info part de là

Soutenez un journal 100% indépendant : sans subventions, sans publicités, sans actionnaires

Tirez votre information d’une source de confiance

Accédez en exclusivité aux révélations d’un journal d’investigation

Déjà abonné ?

Mot de passe oublié

Voir la Une du Journal