Rwanda : après le discours de Macron, les « espoirs » des survivantes de la « zone Turquoise »

Par

Deux rescapées du génocide des Tutsis qui ont porté plainte pour des viols subis de la part de soldats français de lopération Turquoise, en 1994, ont accepté de raconter leur histoire. Le discours prononcé par le président à Kigali, le 27 mai, leur fait espérer que leurs agresseurs soient un jour traduits en justice.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Kigali (Rwanda).– En ce vendredi matin, Concessa Musabyimana a une préoccupation : récupérer un exemplaire du discours d’Emmanuel Macron traduit en kinyarwanda. Elle a pu le suivre à la télévision, la veille. Mais la Rwandaise veut garder trace de l’intervention du président français au mémorial du génocide perpétré contre les Tutsis, à Kigali, le 27 mai.