Assistant vocal d’Apple: le calvaire des salariés

Par

À la fin du mois de juillet, The Guardian et El País révélaient que des centaines de personnes étaient chargées d’écouter les conversations d’utilisateurs de Siri, l’assistant vocal d’Apple, afin de corriger ses résultats. Après avoir suspendu le programme qui reprendra à l’automne, la société vient d’annoncer le licenciement de 300 salariés.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Alors que, acculé par les révélations sur l’écoute des utilisateurs de Siri, Apple vient de mettre à la porte plusieurs centaines de salariés, Mediapart a pu recueillir les témoignages de plusieurs d’entre eux et consulter des documents détaillant le travail de ces employés, chargés d’écouter les utilisateurs.