La guerre souterraine entre Israël et l’Iran éclate au grand jour

Par

La série de bombardements israéliens sur des alliés iraniens au Liban, en Irak et en Syrie n’annonce pas nécessairement un nouveau conflit, mais indique la volonté de faire reculer Téhéran. C’est la première fois depuis 13 ans qu’Israël frappe à l’intérieur du Liban et la première fois depuis 1981 qu’elle cible l’Irak dans ses frontières.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Faut-il craindre une nouvelle guerre au Moyen-Orient ? La réponse est a priori négative mais, comme tout ce qui concerne cette région hautement combustible, rien n’est jamais certain à 100 % et le pire peut toujours arriver par surprise.