«Le pouvoir iranien est fondamentalement rationnel, pas illuminé»

Par

Avec la perspective d'une « paix froide » entre l'Iran et les États-Unis, le Moyen-Orient est entré dans une phase historique, dont les possibles se dévoilent au fil de l'ouvrage de l'historien Pierre Razoux, La Guerre Iran-Irak. L'auteur y décrypte notamment la structure du pouvoir iranien, et nous explique ce que l'on peut attendre de Téhéran aujourd'hui.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Comment comprendre la volonté de rapprochement de l’Iran avec les États-Unis ? Quel nouveau Moyen-Orient pourrait en découler ? Pierre Razoux dirige le pôle « Sécurités régionales comparées» à l’Institut de recherche stratégique de l’École militaire (Irsem), après avoir dirigé le programme « Afrique du Nord / Moyen-Orient » au Collège de défense de l’OTAN. Les équilibres actuels du Moyen-Orient ne se sont pas construits au cœur des années 2000, nous explique-t-il dans son nouvel ouvrage consacré à La Guerre Iran-Irak – première guerre du Golfe 1980-1988, mais tout au long de ce conflit absurde. Une guerre de huit ans, perdue par les deux belligérants, mais qui a impliqué toutes les forces du globe, et dans laquelle la France s’est fortement engagée (lire page 5 de cet article plusieurs extraits de l’ouvrage sur ce thème).