Les dix jours où le Chili a basculé

Par Yasna Mussa

Pendant plus de trente ans, les gouvernements successifs qui ont présidé aux destinées du Chili ont renforcé le modèle économique néolibéral mis en place sous la dictature militaire d’Augusto Pinochet. Mais le mouvement de révolte surgi il y a près de deux semaines a provoqué la pire crise politique depuis le retour de la démocratie : le peuple chilien a soif de changement.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Santiago (Chili), correspondance.– Ámbar est en colère. Devant son lycée, accompagné de ses camarades, il exprime sa rage : « La société est en train de se révolter, car nous les lycéens et étudiants nous avons dit “ça suffit”. Nous en avons assez des abus contre nos parentscontre nos familles. C’est horrible de voir son pays, son peuple, baisser la tête devant des injustices qui ne devraient pas exister. » Non loin de là se trouve la station de métro Pedro de Valdivia, située dans un quartier de l’est de la capitale.