Donald Tusk s'imposera-t-il en président de l'Europe?

Par

Donald Tusk, décrit comme ambitieux et pragmatique, prend le 1er décembre la présidence du Conseil européen. C'est une consécration pour la Pologne qui obtient avec ce poste une place de premier rang à Bruxelles, dix ans seulement après son intégration dans l'Union européenne.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Lorsqu'il devient premier ministre à l'automne 2007, Donald Tusk promet « le retour de la Pologne au cœur de l'Union européenne ». Son discours tranche avec les accents anti-germaniques et anti-russes des frères jumeaux Kaczyński, au pouvoir les deux années précédentes. L'homme est en effet déjà proche de l'Allemagne. Originaire de Gdańsk, baignée de culture germanique, il parle couramment allemand et son parti, PO, a eu dès sa fondation des contacts réguliers avec la CDU, de l'autre côté de l'Oder.