Netflix est-il trop progressiste pour plaire à la droite?

Par

Depuis plusieurs mois, la plateforme aux 140 millions d’abonnés est dans le collimateur d’une frange de la droite dure américaine, qui lui reproche son positionnement politique trop à gauche.

Cet article est en accès libre. Découvrez notre offre spéciale ! S'abonner

Aux États-Unis, vous avez plus de chances d’aimer Netflix si vous êtes un électeur de gauche, plutôt qu’un fan de Donald Trump. C’est en tout cas le résultat d’un sondage réalisé par YouGov, et repris par la presse américaine. Contacté par Slate, l’institut explique avoir mené une enquête auprès d’un échantillon d’environ 7 000 électeurs et électrices, comprenant en proportion égale des démocrates, des républicains et des indépendants, entre janvier et mai dernier. Résultats : la cote de popularité de Netflix parmi les républicains a chuté de près de dix points sur la période. En moyenne, les républicains lui attribuaient un score de seulement 42/100 fin mai, contre 63/100 chez les démocrates.

Depuis le début de l'année, la plateforme de streaming est la cible de campagnes de boycott menées sur les réseaux sociaux par des durs de la droite américaine, pour l’essentiel militants pro-Trump revendiqués et intellectuels ultraconservateurs. En dix mois, environ 200 000 tweets contenant le hashtag « #BoycottNetflix » ont été postés aux États-Unis, selon l’estimation de Visibrain pour Slate. Si le phénomène est limité, la lecture des tweets est instructive. Certains jouent la carte de la dérision (un internaute explique qu’il préfère couper Netflix et « lire la Bible »), mais d’autres formulent des critiques précises sur la politique de la plateforme ou le contenu de certaines productions.

  • La suite à lire sur Slate.
Prolongez la lecture de Mediapart Accès illimité au Journal contribution libre au Club Profitez de notre offre spéciale