Macron en visite d’Etat pour vanter le «modèle» tunisien

Par

Deux semaines après des manifestations violemment réprimées à travers le pays, dans un contexte social très tendu, Emmanuel Macron effectue ce mercredi, accompagné de plusieurs ministres et patrons, une visite d’État en Tunisie. Il devrait faire une série d’annonces et vanter « l’exception, le modèle tunisien », seul rescapé des révolutions arabes.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Le 4 juin 2009, Barack Obama prononçait depuis l’Égypte, à l’adresse des musulmans, un discours entré dans l’Histoire. Objectif : apaiser les relations des États-Unis avec les pays et la population musulmane à travers le monde, acter « un nouveau départ » (« a new beginning ») depuis l’enceinte de l’université du Caire. Neuf ans plus tard, Emmanuel Macron lui aurait bien emboîté le pas depuis la Tunisie, où il effectue, à partir de ce mercredi 31 janvier et pour un peu plus de 24 heures, sa première visite d’État au Maghreb, avant de se rendre à Dakar pour parrainer, avec le Sénégal, la réunion du Partenariat mondial pour l’éducation (PME).