Droits des femmes: le Parlement européen condamne l’Arabie saoudite

Par

Alors que le royaume saoudien s’apprête à laisser les femmes conduire, il vient d’emprisonner une dizaine de défenseurs des droits humains et des femmes en particulier. Les députés européens ont voté une résolution pour dénoncer cette répression.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Que veut le prince héritier d’Arabie saoudite ? C’est la question à 100 milliards de (pétro)-dollars qui agite les milieux diplomatiques et les observateurs du Royaume depuis la prise du pouvoir du jeune Mohammed ben Salmane il y a un an. Car, à chaque pas en avant de celui qui se proclame grand réformateur, succède un pas en arrière qui fait douter de ses intentions. Dernier exemple en date : celui de la conduite des femmes.