Deux journalistes d'extrême droite à la tête des médias publics hongrois

Par

Sérieux tour de vis pour les médias publics hongrois : leur direction se dote de deux personnalités d'extrême droite, ouvrant un boulevard aux thèses révisionnistes.

Cet article est en accès libre. Découvrez notre offre spéciale ! S'abonner

Beatrix Siklosi, connue en Hongrie pour ses idées racistes et ses liens assumés avec l’extrême droite – en 2004, elle avait été licenciée de la télévision publique pour avoir invité sur son plateau le négationniste britannique David Irving –, a été nommée le 15 octobre rédactrice en chef de la holding MTVA, qui englobe tous les médias gouvernementaux, rapporte Le Monde. À ses côtés Daniel Papp, journaliste d’extrême droite, va désormais superviser « les contenus » de toutes les émissions de la holding d’État, qui regroupe chaînes de télévision, stations de radio, et agence de presse.

Deux nominations prometteuses… dont les effets se font déjà sentir : bizarrement, les médias publics ont à peine relayé les manifestations qui ont éclaté ce mardi 28 octobre à Budapest et dans plusieurs villes de province contre la future taxe sur la consommation d’Internet. L'intégralité de l'article est à retrouver ici.

Prolongez la lecture de Mediapart Accès illimité au Journal contribution libre au Club Profitez de notre offre spéciale