Le nouvel âge de l’identification par l’ADN

Par

Le succès des bases de données génétiques grand public pose des questions éthiques. Ces dernières sont ainsi utilisées par les enquêteurs américains, lorsque les fichiers de police sont insuffisants.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Aux États-Unis, les bases de données généalogiques grand public sont désormais utilisées par les enquêteurs pour identifier des suspects de crime. Plus vastes que les fichiers de police et reposant uniquement sur le volontariat, ces bases de données posent donc un véritable défi pour nos démocraties.