Ecrire l'histoire France-Algérie

«Apaiser », « réconcilier » les mémoires endolories par les décennies de colonisation et les années de guerre. Tel est le défi mémoriel inédit, et a priori impossible quand on connaît le poids de l’histoire entre la France et l’Algérie, que se sont lancé les présidents français et algérien de part et d’autre de la Méditerranée. L'occasion pour Mediapart de lancer une nouvelle série d’entretiens et débats vidéo « Écrire l’histoire France-Algérie » sur les douleurs, les silences, les tabous, les dénis de l'histoire entre les deux pays.

Peut-on «réconcilier» la France et l’Algérie?

Par
ecrire-l-histoire-france-algerie-01-illustr

Les présidents français et algérien promettent de « réconcilier » les mémoires meurtries par la colonisation et la guerre. Mais Emmanuel Macron peut-il être crédible dans sa démarche, à l’heure même où il légitime les traditionnelles obsessions identitaires françaises ? On en parle avec l’historien Benjamin Stora, missionné par l’Élysée pour relever le défi mémoriel.

Appelés en Algérie: enquête sur un silence français

ecrire-l-histoire-02-illustres

Deuxième volet de notre cycle d’entretiens sur l’histoire franco-algérienne. Nous recevons Raphaëlle Branche, autrice de « Papa, qu’as-tu fait en Algérie ? », une recherche menée auprès de dizaines de familles pour comprendre les « structures de silence » ayant entouré la guerre d’Algérie.

Comment le pouvoir colonial a bâti une «architecture de la contre-révolution» en Algérie

lesprit-des-lieux-02-illustr

Camps de regroupement, logements du « plan de Constantine », ville nouvelle non loin d’Alger pour les fonctionnaires français… Entretien avec l’historienne Samia Henni, qui dresse l’inventaire saisissant, dans un livre récent, de ce que le pouvoir colonial a bâti sur le sol algérien durant les années de guerre, entre opérations politiques et militaires.

17 octobre 1961: la guerre d’Algérie en France est une «histoire encore en chantier»

Par

Le 17 octobre 1961, sept ans après le début de la guerre d’Algérie, la police française réprime violemment des manifestants algériens pacifiques. Retour, 59 ans plus tard, sur une des pages les plus sombres de l’histoire française, un crime d’État longtemps nié, avec l’historienne Linda Amiri. 

Quand la France a fait de l’Algérie rurale un vaste camp de concentration

Par
ecrire-l-histoire-05-illustres02

Dorothée Myriam Kellou a filmé son père Malek dans son retour au pays, à Mansourah, en Algérie, où il n’était pas revenu depuis un demi-siècle, depuis que l’armée française avait transformé son village en un camp de déportation pendant la guerre d’indépendance. Ensemble, ils documentent une tragédie occultée: les camps de regroupement.

Tous les articles