À l’extrême gauche, le NPA s’est autodétruit

Lors de son 5e congrès, le Nouveau Parti anticapitaliste a définitivement explosé. Les partisans d’Olivier Besancenot et de Philippe Poutou ont annoncé la rupture avec l’autre moitié de la formation trotskiste, hostile à tout accord avec La France insoumise.

La lecture des articles est réservée aux abonné·es. Se connecter

Ambiance spectrale à la bourse du travail de Saint-Denis (Seine-Saint-Denis). Dans la grande salle, ce dimanche 11 décembre, beaucoup de sièges sont vides. Seule la moitié des 200 délégué·es au 5e congrès du Nouveau Parti anticapitaliste (NPA) sont encore présent·es, l’autre moitié ayant quitté les lieux avec pertes et fracas la veille, autour de l’ex-candidat à la présidentielle Philippe Poutou.

1€ pour 15 jours

Résiliable en ligne à tout moment

Je m’abonne

L’info part de là

Soutenez un journal 100% indépendant : sans subventions, sans publicités, sans actionnaires

Tirez votre information d’une source de confiance

Accédez en exclusivité aux révélations d’un journal d’investigation

Déjà abonné ?

Mot de passe oublié

Voir la Une du Journal