Enquetes

  • Sarkozy-Kadhafi: l’enquête de la justice accable le réseau Djouhri

    Par
    Alexandre Djouhri, à Londres, où il se bat contre une possible extradition. Alexandre Djouhri, à Londres, où il se bat contre une possible extradition.

    Le clan Sarkozy a des raisons de s’inquiéter. Les derniers développements de l’enquête judiciaire dans l’affaire des financements libyens montrent combien les policiers et les juges ont avancé dans leurs investigations sur l’homme d’affaires Alexandre Djouhri, visé par un mandat d’arrêt. Son bras droit, l’ex-banquier Wahib Nacer, a été mis en examen.

  • Le Ceta, cheval de Troie d’une agriculture toxique aux effets dévastateurs

    Par
    Dans une exploitation bovine dans l'Ontario. © Reuters Dans une exploitation bovine dans l'Ontario. © Reuters

    Il va être au cœur des discussions du contre-G7 qui s’ouvre ce mercredi à Hendaye. L’accord de libre-échange entre l’Union européenne et le Canada, ratifié par l’Assemblée nationale le 23 juillet, fera venir dans nos assiettes un bœuf nourri avec des substances interdites en Europe.

  • A Marseille, McDo achète un faux témoignage 25 000 euros pour écarter un syndicaliste

    Par Violette Artaud (Marsactu)
    Derrière le rond-point, le McDonald’s de Saint-Barthélemy subit depuis 2014 le chantier de la voie de contournement de Marseille. © LF Derrière le rond-point, le McDonald’s de Saint-Barthélemy subit depuis 2014 le chantier de la voie de contournement de Marseille. © LF

    Le plus gros franchisé McDo de la région marseillaise a versé 25 000 euros en échange d’un faux témoignage pour nourrir le dossier de licenciement d’un syndicaliste devenu gênant. Marsactu a écouté les enregistrements des dessous des négociations : Mohamed Abbassi espérait dans un premier temps acheter directement un mandat syndical.

  • Le Nutella, pâte très politique

    Par Michel Henry
    Matteo Salvini dégustant une tartine de Nutella. © Capture d'écran Twitter Matteo Salvini dégustant une tartine de Nutella. © Capture d'écran Twitter

    S’attaquer à la célèbre pâte à tartiner comporte des risques : en 2015, Ségolène Royal l’a appris à ses dépens. Et Matteo Salvini n’hésite pas à utiliser le Nutella afin de vendre son image d’« homme du peuple anti-élite ».

  • Economie: la guerre des idées

    Par

    La pensée dominante des sciences économiques pensait avoir atteint la « fin de l’histoire » avant la crise de 2008 en réalisant une synthèse entre les deux grandes écoles concurrentes depuis les années 1930, la keynésienne et la néoclassique. La crise financière a montré combien cette impression était fausse. Une enquête parue dans le n° 13 de la Revue du Crieur, disponible en librairies et Relay.

  • Le groupe Bolloré pourrait être évincé du port de Douala

    Par

    Au Cameroun, l’entreprise publique qui gère le port de Douala est en conflit avec le groupe Bolloré et son associé danois Maersk. En jeu : plusieurs dizaines de millions d’euros et le contrôle du terminal à conteneurs du port.

  • Trop gras, le Nutella ne change pas

    Par Michel Henry

    Aux États-Unis, le Nutella a été condamné en 2012 parce que trop gras. En Europe, la marque refuse toujours de mettre en place le Nutri-Score, ce logo qui informe sur la qualité nutritionnelle, et d’épouser les tendances du moment en réduisant le sucre et l’huile de palme dans sa composition.

  • Mondial 2022: Gianni Infantino a fermé les yeux sur le contrat entre BeIN et la Fifa

    Par
     © Reuters © Reuters

    Le président de la Fifa a été informé dès janvier 2018 du contrat controversé d’achat des droits télé par BeIN Sports pour 400 millions de dollars, signé par l’actuel patron du PSG Nasser al-Khelaïfi juste avant l’attribution du Mondial 2022 au Qatar. Gianni Infantino semble pourtant avoir choisi d’enterrer l’affaire.

  • Peut-on contrôler les contrôles de Frontex?

    Par Arne Semsrott & Luisa Izuzqzuiza (Correctiv)
    Août 2015 : un hélicoptère de l’agence Frontex décolle au-dessus d’un enfant syrien qu’il vient de déposer sur l’île grecque de Lesbos. © Antonis Pasvantis / Reuters Août 2015 : un hélicoptère de l’agence Frontex décolle au-dessus d’un enfant syrien qu’il vient de déposer sur l’île grecque de Lesbos. © Antonis Pasvantis / Reuters

    À la veille des élections européennes, Bruxelles s’est empressée de voter le renforcement de Frontex. Jamais l’agence européenne de garde-frontières et de garde-côtes n’a été aussi puissante. Aujourd’hui, il est devenu presque impossible de vérifier si cette autorité respecte les droits fondamentaux des migrants, et si elle tente vraiment de sauver des vies en mer. Mais des activistes ne lâchent rien. Une enquête de notre partenaire allemand Correctiv.

  • Canada: accusé de conflit d’intérêts, Trudeau en difficulté

    Par Olivier Monnier
    Justin Trudeau, le 14 août. © Reuters Justin Trudeau, le 14 août. © Reuters

    Le commissaire à l’éthique a publié mercredi 14 août un rapport accablant sur le rôle du premier ministre canadien dans l’affaire SNC-Lavalin. Justin Trudeau dit assumer ses responsabilités, en invoquant la défense de l’emploi. À deux mois des élections législatives, le voilà fragilisé.