Enquêtes

  • Dans les coulisses des gardes à vue de la DGSI

    Par
    Les auditions des prévenus qui projetaient d’assassiner Emmanuel Macron ont été diffusées au procès des Barjols. © Photo illustration de Sébastien Calvet / Mediapart Les auditions des prévenus qui projetaient d’assassiner Emmanuel Macron ont été diffusées au procès des Barjols. © Photo illustration de Sébastien Calvet / Mediapart

    Au procès des Barjols, les enregistrements des auditions à la DGSI ont été diffusés à l’audience. Une plongée inédite sur les procédés du contre-espionnage français, l’occasion de constater que la garde à vue s’y passe comme partout ailleurs et que, comme partout ailleurs, les propos ne sont pas fidèlement retranscrits.

  • Olivier Dussopt menacé d’un procès dans une affaire de marché truqué

    Le ministre du travail Olivier Dussopt présente la reforme des retraites, le 23 janvier 2023. © Photo Xose Bouzas / Hans Lucas via AFP Le ministre du travail Olivier Dussopt présente la reforme des retraites, le 23 janvier 2023. © Photo Xose Bouzas / Hans Lucas via AFP

    En première ligne avec la réforme des retraites, le ministre du travail vient de recevoir un rapport d’enquête accablant du Parquet national financier, qui le soupçonne d’un délit de favoritisme avec l’un des géants français de l’eau, selon des informations de Mediapart. Une nouvelle qui tombe au pire moment pour l’Élysée et Matignon.

  • « Responsable du système frauduleux » : ce que le parquet reproche à Bayrou dans l’affaire des assistants

    Par
    François Bayrou et Emmanuel Macron, le 21 juin 2022, à l’Élysée. © Ludovic Marin/AFP François Bayrou et Emmanuel Macron, le 21 juin 2022, à l’Élysée. © Ludovic Marin/AFP

    Mediapart a pris connaissance du réquisitoire du parquet de Paris, qui demande le renvoi en correctionnelle du patron du MoDem et de douze des responsables du parti centriste dans l’affaire des assistants au Parlement européen. Un document au contenu très sévère pour François Bayrou, qui dément toute malversation.

     

  • Affaire Pellerin : le SMS troublant au conseiller de Macron

    Par et
    Emmanuel Pellerin et Thierry Solère se connaissent depuis de nombreuses années. © Photo illustration Sébastien Calvet / Mediapart avec AFP et Abaca Emmanuel Pellerin et Thierry Solère se connaissent depuis de nombreuses années. © Photo illustration Sébastien Calvet / Mediapart avec AFP et Abaca

    Le député des Hauts-de-Seine Emmanuel Pellerin a-t-il bénéficié d’informations confidentielles, en provenance du ministère de la justice, sur une enquête le visant ? Un SMS qu’il a envoyé en septembre à son ami Thierry Solère, conseiller politique d’Emmanuel Macron, sème le trouble.

  • Olivier Mateu, le patron de la CGT de Marseille qui veut déloger Philippe Martinez

    Par Coralie Bonnefoy (Marsactu)
    Olivier Mateu, secrétaire de l'union départementale de la CGT, lors de la manifestation contre la réforme des retraites, à Marseille, le 19 janvier 2023. © Photo Emilio Guzman Olivier Mateu, secrétaire de l'union départementale de la CGT, lors de la manifestation contre la réforme des retraites, à Marseille, le 19 janvier 2023. © Photo Emilio Guzman

    Lutte contre la réforme des retraites et candidature inopinée pour remplacer Philippe Martinez : le bouillant patron de l'union départementale CGT des Bouches-du-Rhône aime avoir plusieurs fers au feu. Le leader syndical, tenant d'une ligne dure, sait se montrer aussi ambitieux qu’offensif.

  • Ce qu’a dit aux juges la dernière confidente de Kadhafi

    Par et
    Mabrouka Chérif avec Nicolas et Cécilia Sarkozy au palais de l’Élysée en 2007. © Document Mediapart Mabrouka Chérif avec Nicolas et Cécilia Sarkozy au palais de l’Élysée en 2007. © Document Mediapart

    Une ancienne collaboratrice de Mouammar Kadhafi, Mabrouka Cherif, a confirmé aux juges la demande par Nicolas Sarkozy d’un soutien financier pour sa campagne présidentielle de 2007. Elle assure que le président français a renouvelé cette démarche, en 2010.

  • Des preuves et des mensonges : la fin de l’enquête libyenne enfonce Nicolas Sarkozy

    Par et
    Mouammar Kadhafi, Nicolas Sarkozy, Thierry Gaubert, Brice Hortefeux, Eric Woerth, Claude Guéant, Ziad Takieddine. © Photo illustration Sébastien Calvet / Mediapart avec AFP Mouammar Kadhafi, Nicolas Sarkozy, Thierry Gaubert, Brice Hortefeux, Eric Woerth, Claude Guéant, Ziad Takieddine. © Photo illustration Sébastien Calvet / Mediapart avec AFP

    Mediapart révèle les derniers développements judiciaires qui ont permis de mettre un terme à l’affaire Sarkozy-Kadhafi, après neuf ans d’enquête. Les mis en examen sont désormais dans l’attente d’un éventuel renvoi devant le tribunal correctionnel de Paris.

  • « Tue-le, tue-le ! » : derrière le passage à tabac de deux jeunes Noirs, le racisme qu’un village refuse de voir

    Par
    Hans chez lui, en décembre 2022. © Photo Idriss Bigou-Gilles pour Mediapart Hans chez lui, en décembre 2022. © Photo Idriss Bigou-Gilles pour Mediapart

    En juillet dernier, lors d’une fête de village dans l’Aude, deux jeunes Noirs, accusés à tort d’avoir piqué des personnes avec une seringue, ont été pourchassés puis violemment frappés par des habitants. Des témoins et une victime dénoncent une agression raciste. Le village, lui, dément et se protège. 

  • L’art est un paradis fiscal et Bercy ne voit rien : ce que révèle l’affaire Berri

    Par
    Claude Berri (en haut à g.), François de Ricqlès (en bas à g.), un buste de Giacometti (au centre) et le ministère des finances (en haut à dr.) © Montage Simon Toupet/Mediapart Claude Berri (en haut à g.), François de Ricqlès (en bas à g.), un buste de Giacometti (au centre) et le ministère des finances (en haut à dr.) © Montage Simon Toupet/Mediapart

    La justice enquête sur ce qui pourrait être l’une des plus grandes affaires de dissimulation d’œuvres d’art dans le cadre d’un héritage, après la mort du cinéaste Claude Berri. Le dossier montre en creux les failles béantes du système français en matière de contrôle fiscal. Une députée plaide pour la création d’un registre national de la propriété des œuvres d’art, à l’instar de celui des cartes grises.  

  • L’affaire Bajolet révèle l’impossible contrôle du patrimoine caché de la DGSE

    Par
    Bernard Bajolet et Alain Duménil. © Photo illustration Sébastien Calvet / Mediapart avec Nicolas Briquet / Abaca et AFP Bernard Bajolet et Alain Duménil. © Photo illustration Sébastien Calvet / Mediapart avec Nicolas Briquet / Abaca et AFP

    La mise en examen de l’ancien patron de la DGSE Bernard Bajolet pour « tentative d’extorsion » contre l’homme d’affaires Alain Duménil fait ressurgir les interrogations sur le « trésor de guerre » de la DGSE. Didier Migaud, actuel président de la Haute Autorité pour la transparence de la vie publique (HATVP), a indiqué à Mediapart avoir démissionné en 2003 de la commission de vérification des fonds spéciaux (CVFS) devant l’impossibilité de contrôler ce patrimoine caché.