Enquetes

  • Teddy Riner, lobbyiste du Maroc subventionné par l’émir du Qatar

    Par et
    Teddy Riner célèbre son neuvième titre mondial en septembre 2017 à Budapest. © Reuters Teddy Riner célèbre son neuvième titre mondial en septembre 2017 à Budapest. © Reuters

    Mediapart révèle que la section judo du PSG a été créée pour embaucher Teddy Riner, au mépris de toute logique économique, à la suite d’un contact du roi du Maroc Mohammed VI auprès de l’émir du Qatar. Le champion de judo a, au cours de la même période, aidé son ami Mohammed VI à décrocher l’organisation des mondiaux de novembre 2017 à Marrakech, où il a remporté son dixième titre mondial.

  • Les parades financières du Rassemblement national pour ses campagnes

    Par
     © Reuters © Reuters

    Comme d’autres partis d’opposition, le Rassemblement national rencontre des difficultés importantes pour obtenir des prêts des banques. Au fil des élections, le parti de Marine Le Pen use de toutes les astuces pour parvenir à financer ses campagnes.

  • Don du sang: des investisseurs privés arrivent, la recherche publique freinée

    Par Rozenn Le Saint
    Nicolas Leray, donneur de plasma, et Bénédicte Capron, infirmière à l'EFS, à Paris. © RLS Nicolas Leray, donneur de plasma, et Bénédicte Capron, infirmière à l'EFS, à Paris. © RLS

    LFB, le fabricant français de médicaments à partir de dérivés du sang, ouvrira son capital à des investisseurs privés d’ici à la fin de l’année. La nouvelle direction entend tripler sa production à partir de 2024, se concentrer sur les remèdes et les marchés les plus rentables. Quitte à se fournir de plus en plus en plasma à l’étranger, où les donneurs sont payés. En France, le débat sur l’indemnisation est relancé.

  • Génocide des Tutsis: les années de faillite de la justice française

    Par
    Emmanuel Macron a reçu les représentants de l'association Ibuka France à l'Elysée, ce vendredi 5 avril. © Reuters Emmanuel Macron a reçu les représentants de l'association Ibuka France à l'Elysée, ce vendredi 5 avril. © Reuters

    Emmanuel Macron a promis le 5 avril que la justice allait être enfin dotée des moyens nécessaires pour juger les personnes suspectées de génocide vivant des jours tranquilles en France. Dans ce contexte, des juges racontent pour la première fois à Mediapart l’impossibilité qu’ils ont rencontrée pendant des années à travailler ces dossiers.

  • Dans la lutte contre les contrôles au faciès, le fiasco des caméras-piétons

    Par Alexandre Léchenet
    La vidéo ne permet pas de vérifier si une personne fait l’objet de contrôles répétés. © Reuters La vidéo ne permet pas de vérifier si une personne fait l’objet de contrôles répétés. © Reuters

    Pour lutter contre les contrôles au faciès, des contrôles d’identité ont été enregistrés pendant un an par des caméras individuelles de policiers. Mediapart a pris connaissance du bilan du directeur général de la police nationale : inopérant.

  • GL Events rattrapé par une affaire de favoritisme au Brésil

    Par Patricia Neves et Antton Rouget
    En 2012, Olivier Ginon pose, avec plusieurs officiels brésiliens, la première pierre de l’hôtel Grand Mercure, dans le parc du Rio Centro de Rio. © GL Events En 2012, Olivier Ginon pose, avec plusieurs officiels brésiliens, la première pierre de l’hôtel Grand Mercure, dans le parc du Rio Centro de Rio. © GL Events

    Le champion français de l’événementiel, qui avait accordé des ristournes au candidat Emmanuel Macron, est au cœur d’une enquête pour des soupçons de favoritisme au Brésil. Des documents consultés par Mediapart montrent comment GL Events s’est rapproché de responsables politiques, en vue d’un immense marché public à Rio.

  • Des policiers recouvrent d’un sac en tissu la tête d’un mineur

    Par
    Un mineur de 15 ans avec la tête recouverte d'un sac par un policier, 9 mars, Paris. © Document Mediapart. Un mineur de 15 ans avec la tête recouverte d'un sac par un policier, 9 mars, Paris. © Document Mediapart.

    Le 9 mars, à Paris, lors d’une interpellation, des policiers ont recouvert la tête d’un mineur de 15 ans d’un sac en tissu, avant de se rendre compte qu'il n'avait aucun lien avec leurs investigations. Le parquet de Paris a ouvert une enquête pour « violences volontaires par personnes dépositaires de l’autorité publique »

  • Un nouveau suicide à la SNCF, l’entreprise accusée

    Par
    Les suicides se sont multipliés ces dernières années à la SNCF. © Reuters Les suicides se sont multipliés ces dernières années à la SNCF. © Reuters

    Le 6 mai 2019, un cheminot, délégué syndical, s'est jeté sous les rails d'un train, en Île-de-France. Ce n'est pas un cas isolé. Chercheurs, professionnels de santé, syndicats, cheminotes et cheminots ont tiré maintes fois la sonnette d’alarme pour obliger l’entreprise à se regarder en face.

  • La souffrance au travail n’a pas déserté Orange

    capture-d-e-cran-2019-05-06-a-19-30-54

    Le procès France Télécom en arrière-plan, des salariés, des syndicats et des médecins du travail rappellent que l’entreprise Orange n’en a pas fini avec les démons de la souffrance au travail, malgré une hypervigilance due au traumatisme des suicides en série, il y a dix ans.

     

  • Pitié-Salpêtrière: des policiers frappent un étudiant dans sa résidence universitaire

    Quatre policiers frappent Amadou dans le hall de sa résidence universitaire. © DR Quatre policiers frappent Amadou dans le hall de sa résidence universitaire. © DR

    Le 1er Mai, à la Pitié-Salpêtrière, Amadou, un étudiant de 23 ans, a été frappé sans explication par quatre policiers au sein même de sa résidence universitaire. Une « intrusion violente », et bien réelle celle-là, qui a été passée sous silence.