Enquetes

  • Sarkozy-Kadhafi: les conflits d’intérêts de deux ténors du barreau

    Par et
    Me Szpiner (à gauche), avocat d'Alexandre Djouhri, et Me Herzog, avocat de Nicolas Sarkozy. © Reuters Me Szpiner (à gauche), avocat d'Alexandre Djouhri, et Me Herzog, avocat de Nicolas Sarkozy. © Reuters

    Les questions déontologiques s’accumulent et affaiblissent la défense du clan Sarkozy. Me Francis Szpiner est désormais l’avocat de l'intermédiaire Alexandre Djouhri après avoir défendu l’un de ses accusateurs dans le même dossier. Quant à Me Thierry Herzog, il a déclaré qu’il ne pouvait s’exprimer sur l’un des dignitaires libyens au cœur des soupçons de corruption, Abdallah Senoussi, pour « ne pas entraver les droits de la défense de M. Nicolas Sarkozy ». Mais ses diligences passées au profit de Senoussi ont été confirmées par l’enquête.

  • La gendarmerie ne parvient toujours pas à prédire l’avenir

    Par Alexandre Léchenet

    Présenté comme un outil dernier cri, l’algorithme prédictif des gendarmes n’a pas un impact aussi flagrant qu’annoncé là où s’est déroulée l'expérimentation. Il a néanmoins été généralisé.

  • Ces revenants du Rojava qui inquiètent les services de renseignement

    Par et Jacques Massey
    Des militaires kurdes et des militants français en soutien de la ZAD de Notre-Dame-des-Landes. © DR Des militaires kurdes et des militants français en soutien de la ZAD de Notre-Dame-des-Landes. © DR

    Les services de renseignement surveillent des militants d’ultragauche ayant combattu au côté des Kurdes en Syrie. Certains d’entre eux voudraient passer à l’acte en France. Les services ont la conviction que l’homme ayant tiré à la fusée éclairante sur un hélicoptère de la gendarmerie lors de l’évacuation de Notre-Dame-des-Landes était un vétéran du Rojava.

  • À Vittel, bientôt le procès de Nestlé

    Par Robert Schmidt (We Report) Et Alexander Abdelilah
    Dans un entrepôt appartenant à Nestlé. © DR Dans un entrepôt appartenant à Nestlé. © DR

    C’est un procès qui va faire grand bruit. Le parquet de Nancy s’apprête à annoncer la date d’un procès pour prise illégale d’intérêts en faveur de Nestlé à Vittel. Ce sera aussi le procès d’un système d’influence mis en place clandestinement par la multinationale suisse dans cette région, et dont Mediapart révèle de nouveaux aspects.

  • La France aime trop le soja brésilien

    Par
    Récolte de graines de soja dans l'État brésilien du Maranhão. © Reuters Récolte de graines de soja dans l'État brésilien du Maranhão. © Reuters

    Les feux qui détruisent la forêt amazonienne depuis plusieurs semaines ont partie liée avec le schéma de production agricole français, qui achète des milliers de tonnes de soja en provenance des terres déboisées d’Amérique latine. Mais les entreprises françaises n’ont manifesté aucun intérêt pour la traçabilité de cette matière première importée.

  • Non, la Guyane n’a pas été «préservée»

    Par
    Chantier d'orpaillage clandestin en activité, en 2017. © Parc Amazonien de Guyane Chantier d'orpaillage clandestin en activité, en 2017. © Parc Amazonien de Guyane

    La tentation est grande pour les chefs d’État français de se poser sur la scène internationale en sauveurs de l’Amazonie. François Mitterrand avait ouvert le bal en 1992 au Sommet de la Terre de Rio. Emmanuel Macron lui aura emboîté le pas, à quelques jours du G7 à Biarritz. Mais si à Paris il y a l’affichage, en Guyane, à l’est de l’Amazonie, il y a les actes.

  • Enquête sur FleishmanHillard, mercenaire du lobbying à Bruxelles

    Par Cédric Vallet

    De nouveaux documents issus des « Monsanto Papers », déclassifiés par la justice américaine, lèvent un peu plus le voile sur les stratégies élaborées pour défendre le glyphosate au profit de Monsanto. Architecte de cette stratégie : FleishmanHillard, une entreprise de lobbying tentaculaire, qui a pignon sur rue à Bruxelles. Pesticides, substances cancérogènes, services financiers, énergies fossiles. FleishmanHillard est de toutes les controverses.

  • Qwant: les parts d’ombre d’un moteur de recherche stratégique

    Par Brice Le Borgne
    Éric Léandri, patron de Qwant, arrive au sommet Tech for Good, le 15 mai 2019, à Paris. © Reuters Éric Léandri, patron de Qwant, arrive au sommet Tech for Good, le 15 mai 2019, à Paris. © Reuters

    Derrière la communication effrénée de Qwant, des questions techniques, un récent audit interne ou encore le passé du président Éric Léandri posent question, après les larges soutiens politiques et financiers que la PME a pu recevoir.

  • Sarkozy-Kadhafi: l’enquête de la justice accable le réseau Djouhri

    Par
    Alexandre Djouhri, à Londres, où il se bat contre une possible extradition. Alexandre Djouhri, à Londres, où il se bat contre une possible extradition.

    Le clan Sarkozy a des raisons de s’inquiéter. Les derniers développements de l’enquête judiciaire dans l’affaire des financements libyens montrent combien les policiers et les juges ont avancé dans leurs investigations sur l’homme d’affaires Alexandre Djouhri, visé par un mandat d’arrêt. Son bras droit, l’ex-banquier Wahib Nacer, a été mis en examen.

  • Le Ceta, cheval de Troie d’une agriculture toxique aux effets dévastateurs

    Par
    Dans une exploitation bovine dans l'Ontario. © Reuters Dans une exploitation bovine dans l'Ontario. © Reuters

    Il va être au cœur des discussions du contre-G7 qui s’ouvre ce mercredi à Hendaye. L’accord de libre-échange entre l’Union européenne et le Canada, ratifié par l’Assemblée nationale le 23 juillet, fera venir dans nos assiettes un bœuf nourri avec des substances interdites en Europe.