Notes de veille

  • Une palme d'or pour le frétillant Manoel de Oliveira

    Par
    Au festival de Cannes, lundi soir, alors même qu'il subissait un hommage fait pour statufier (la palme d'or pour l'ensemble de son œuvre), Manoel de Oliveira, né le 12 décembre 1908, ne se résigne pas à l'absence de mouvement et sautille comme une métaphore du 7e art à ses débuts...
  • Tremblement de terre en Chine: le tour du monde du web

    Par
    Au moins 10.000 morts, selon des bilans encore provisoires. Le tremblement de terre qui a ravagé, hier, les régions de l'ouest de la Chine est l'un des plus violents jamais survenus dans le pays depuis 1976. Les autorités ont rapidement mobilisé d'importants moyens de secours. Les informations demeurent encore fragmentaires. Mediapart a sélectionné sur le web les ressources les plus intéressantes: cartes, photos, vidéos, témoignages et quelques reportages.
  • La Serbie vote pour l'Europe, mollement

    Par
    En choisissant Boris Tadic, candidat pro-occidental, plutôt que le nationaliste Tomislav Nikolic, les Serbes ont marqué leur désir d'un rapprochement avec l'Union européenne, lors des élections législatives du dimanche 11 mai. L'indépendance autoproclamée du Kosovo, le 11 février, avait pourtant compliqué la tâche des modérés. Boris Tadic devra toutefois bâtir une fragile coalition pour espérer gouverner les mains libres.
  • Le Hezbollah lance ses combattants dans les rues de Beyrouth

    Par
    Vendredi, les combats ont repris à Beyrouth. Ils opposent depuis jeudi les partisans du Hezbollah chiite et ceux du chef de la majorité parlementaire, Saad Hariri. Les affrontements auraient fait jusqu'à dix morts. La communauté internationale craint une escalade de la violence. Mais le Hezbollah, qui revendique la conquête du pouvoir, s'est constitué en Etat dans l'Etat.
  • Avant-après: les ravages du cyclone Nargis en Birmanie

    Par

    Les bilans du passage du cyclone Nargis sur la Birmanie se succèdent, toujours plus alarmants. La junte birmane concède quelque 22.500 morts et 43.000 disparus. Mais Shari Villarosa, la chargée d'affaire américaine dans le pays, avance le chiffre de 100.000 morts dans la région du delta de l'Irrawaddy. Voici, en cartes et en photos satellites, un point de la situation.

  • Pourquoi le prix du gaz n'a pas fini de grimper

    Par
    Les tarifs du gaz n'augmenteront pas de 1,5% au 1er juillet. Foi de Jean-Louis Borloo! A vrai dire, le gouvernement n'avait pas trop le choix : le prix du gaz a déjà été augmenté deux fois depuis le 1er janvier. Mais, malgré les dires du gouvernement, GDF devrait augmenter ses prix en juillet car ses tarifs suivent la hausse du baril de pétrole. Décryptage d'un dossier sensible.
  • Congrès du PS: une cartographie des prétendants

    Par
    «Si les militants en décident ainsi et s’ils l’estiment utile pour le PS, j’accepterai avec joie et détermination d’assumer cette belle mission de chef du parti socialiste»: en se posant clairement en candidate, vendredi, pour le congrès, en novembre, Ségolène Royal lance la bataille pour la direction du parti. Delanoïstes, fabiusiens et strausskahniens, outsiders souverainistes ou libéraux: un tour d'horizon pour y voir plus clair.
  • Israël a 60 ans : l’histoire revisitée par la presse

    Par
    Pour fêter le 60e anniversaire de la fondation de l'Etat hébreu, la presse israélienne se met en scène comme vecteur de la mémoire nationale. Dans Haaretz, l'historien Tom Segev décrypte les "unes" de l'époque. «1948 ne fut pas l'année zéro. L'identité israélienne existait des années avant Israël», écrit-il. Par ailleurs, d'innombrables concours de jeux, écrits et vidéos sont lancés.
  • Le cyclone Nargis peut-il faire vaciller la junte birmane?

    Par

    La décision du régime birman de maintenir le référendum constitutionnel du 10 mai, qui pourrait aboutir à renforcer encore les pouvoirs des militaires, suscite de plus en plus de critiques en plus des appels au boycott de l'opposition. Le bilan du nombre de victimes du cyclone ne cesse de s'alourdir.

  • Birmanie: de premières images après le cyclone qui a fait 10.000 morts

    Par

    Pourtant peu enclins à informer l'Occident, les dirigeants de la junte birmane ont admis que le cyclone qui a dévasté la Birmanie depuis vendredi aurait fait près de 10.000 morts et des centaines de milliers de sans-abris. Les autorités ont accepté l'aide de l'ONU.