«Mafrouza», la nuit dans un bidonville d’Alexandrie

Par Tënk & Mediapart

Pendant des mois, Emmanuelle Demoris a filmé la vie dans un bidonville d’Alexandrie en Égypte, aujourd’hui détruit. Une formidable fresque documentaire à l’écoute de la vie d’un quartier populaire, dont nous vous proposons la première partie.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

« Cette immersion sur plusieurs années, dans un bidonville aujourd’hui détruit d’Alexandrie, distinguée au festival de Locarno 2010, est l’un des grands morceaux de cinéma découverts ces dernières années », écrivait en 2011 sur Mediapart Ludovic Lamant. Nous vous proposons aujourd'hui la première partie de ce film qui en compte cinq (et qui peuvent être vues de manière autonome) : un voyage dans ce labyrinthe où l'on croise un archéologue, de jeunes mariés et foule de gens déployant toutes les techniques de survie en milieu précaire, dans l'Égypte des années 2000.