Médias et quartiers: Beaumont-sur-Oise, le rapport de force

Par Les Collectifs La Friche Et ŒIL

Pour ce troisième épisode de la série « Médias : les quartiers vous regardent », retour à Beaumont-sur-Oise où Adama Traoré meurt le 19 juillet 2016 à la suite de son interpellation par des gendarmes. Rapidement, la famille accuse les journalistes venus couvrir l’affaire de faire du « journalisme de préfecture » et de criminaliser la victime. Le Comité pour Adama engage alors un rapport de force avec les médias.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Le mardi 19 juillet 2016, le décès d’Adama Traoré, jeune habitant de Beaumont-sur-Oise dont c’était l’anniversaire, est annoncé publiquement par le procureur de Pontoise, qui évoque, dans un premier temps, un malaise cardiaque. De son côté, la famille assure que le jeune homme a été tué par les gendarmes qui l’ont arrêté. Les médias, et l’AFP en tête, font le choix de relayer la version du procureur.