Dernier jour sur la frontière serbo-hongroise

Par Valerio Muscella

Le premier ministre hongrois Viktor Orbán l’avait annoncé : le 15 septembre, la frontière avec la Serbie a été définitivement fermée aux réfugiés. La veille, des milliers de migrants ont donc tenté leur chance, puis les passages se sont faits au compte-gouttes (lire ici notre reportage). Face au chaos sur sa frontière nord, la Serbie a décidé, mercredi 16 septembre, d'organiser les passages en Europe via la Croatie, sur sa frontière ouest.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

  1. Horgos, en haut, en rouge Horgos, en haut, en rouge

    Horgos (point rouge sur la carte), Serbie, 14 septembre 2015. « La frontière avec la Hongrie ferme à minuit », annonce une affiche près de la voie de chemin de fer qui relie Horgos en Serbie à Roszke en Hongrie.

Voir tous les portfolios