Hong Kong Free Press, des journalistes en première ligne de la contestation

10 photos

Créé en 2015 en riposte à la mainmise de Pékin et des conglomérats chinois sur les principaux journaux diffusés à Hong Kong, le pure player indépendant Hong Kong Free Press, financé par une communauté de lecteurs, totalise près de cinq millions de visites par mois depuis le début du mouvement de contestation dans l’ancienne colonie britannique, en mars 2019.

La lecture des articles est réservée aux abonné·es. Se connecter

  1. © Marine Lebreton / Hans Lucas

    C’est en 2015, au lendemain du « Mouvement des parapluies » à Hong Kong, que le Britannique Tom Grundy, à l’époque professeur d’anglais et blogueur, constate le recul de la liberté de la presse dans l’ancienne colonie britannique.

    La mainmise de Pékin est grandissante sur les médias locaux. Les attaques de journalistes augmentent, les annonceurs se retirent des médias critiques à l’égard du gouvernement et des conglomérats chinois font l’acquisition de titres de presse très implantés sur le territoire. Ainsi, le South China Morning Post, qui fut le plus gros média anglophone du territoire, a été racheté par le groupe chinois Alibaba, un géant commercial en Chine continentale.

    Tom Grundy décide alors de créer Hong Kong Free Press, un média libre, diffusé uniquement sur Internet, dirigé par ses journalistes et financé par ses lecteurs. « Notre objectif est d’être la source d’information anglophone la plus indépendante et la plus crédible de la grande Chine. Notre plateforme agira en tant que lanceuse d’alerte si les valeurs fondamentales et les libertés de Hong Kong venaient à être menacées. »

1€ pour 15 jours

Résiliable en ligne à tout moment

Je m’abonne

L’info part de là


Soutenez un journal 100% indépendant : sans subventions, sans publicités, sans actionnaires

Tirez votre information d’une source de confiance

Accédez en exclusivité aux révélations d’un journal d’investigation

Déjà abonné ?

Mot de passe oublié

Nos derniers portfolios

Portfolio — 16 photos
par Isabelle Eshraghi
Portfolio — 9 photos
par Clément Marion
Portfolio — 15 photos
par Felipe Fittipaldi

À la Une de Mediapart

Journal — France
La redevance sabordée, l’information en danger
Emmanuel Macron l’a décidé presque seul : l’audiovisuel public sera privé dès cette année des 3,2 milliards d’euros que lui rapporte cette ressource prélevée depuis 1948. Au nom du « pouvoir d’achat », le gouvernement s’apprête à faire peser de lourdes menaces sur les médias publics.
par Dan Israel
Journal — International
Outre-Manche, la BBC dans le collimateur du gouvernement
L’exécutif britannique veut changer le mode de financement du groupe audiovisuel public pour des raisons économiques et électoralistes. En janvier dernier, la ministre de la culture, Nadine Dorries, a expliqué vouloir mettre fin à la redevance, un système de financement qu’elle juge « obsolète ».
par Marie Billon
Journal — International
Le conflit russo-ukrainien divise la gauche anti-guerre
La cohérence du camp anti-impérialiste, a priori uni par son rejet des blocs militaires, a été mise à l’épreuve par l’invasion de l’Ukraine. Certains refusent les livraisons d’armes, craignant l’engrenage d’un conflit interimpérialiste, tandis que d’autres estiment incontournable cette solidarité. 
par Fabien Escalona
Journal — France
Yaël Braun-Pivet, première femme au perchoir
La députée des Yvelines succède à Richard Ferrand au terme de deux tours de scrutin. Un poste qu’elle convoitait depuis de nombreux mois. 
par Christophe Gueugneau et Ilyes Ramdani