Jeunes, kanaks, et fiers de l’être

Par

En novembre 2018, ils seront appelés à se prononcer sur l’avenir de leur territoire, mais beaucoup n’étaient pas nés lors des événements d’Ouvéa. Le photographe Patrice Terraz a séjourné plusieurs semaines sur Grande Terre et d'autres îles afin de les rencontrer.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

  1. Île de Lifou, en Nouvelle-Calédonie Île de Lifou, en Nouvelle-Calédonie
    Tribu de Kejëny, île de Lifou, Nouvelle-Calédonie, janvier 2017. Dans cette île (point rouge sur la carte ci-contre), les habitants de cette tribu ont davantage une culture de la terre que de la mer. À gauche, Tien-François a récupéré un filet de pêche et va tenter de l’installer dans l’eau. À droite, Zimanij-Domé a attrapé un cochon sauvage. Ils sont fiers d’expliquer qu’ils n’utilisent pas d’arme, pas de fusil pour attraper les animaux, mais seulement des pièges. Dans cette tribu, l’organisation collective assure l’entraide.

Voir tous les portfolios