La colère sur le dos

Par

Depuis le premier jour du mouvement, le collectif Plein le dos rassemble les écrits et les dessins inscrits sur les gilets des manifestants. Il les fait circuler, comme une mémoire populaire, témoignant de la colère, de la détresse ou du mépris dont ils se sentent victimes, avec humour, fureur ou poésie. 

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

  1. Acte 10, 19 janvier 2019 à Toulouse (31)

Voir tous les portfolios