Pékin underground

11 photos

Faute de pouvoir payer le loyer d'un appartement, des travailleurs pauvres de Pékin habitent sous terre. Car depuis la fin des années 1990, le gouvernement a autorisé la conversion en logements de 5 500 abris de défense anti-aériens. Lire aussi dans le journal de Mediapart le reportage de Jordan Pouille, correspondant à Pékin.

La lecture des articles est réservée aux abonné·es. Se connecter

  1. Jordan Pouille

    Il vient du Henan, elle vient du Hebei. Ils se sont rencontrés à Pékin et partagent ensemble un 8 m2.

1€ pour 15 jours

Résiliable en ligne à tout moment

Je m’abonne

L’info part de là

Soutenez un journal 100% indépendant : sans subventions, sans publicités, sans actionnaires

Tirez votre information d’une source de confiance

Accédez en exclusivité aux révélations d’un journal d’investigation

Déjà abonné ?

Mot de passe oublié