Vivre au pays, travailler au-delà

Par

Depuis presque deux ans, Vincent Jarousseau suit plusieurs familles à Denain, dans le Nord, pour le Forum Vies Mobiles. Son travail est restitué sous forme de quatre portfolios, publiés sur Mediapart. Des scènes de la vie intime, pour comprendre la dualité entre mobilités et ancrage territorial chez les classes populaires. Le premier épisode, diffusé en juin, était consacré à Guillaume, Aline et leurs enfants, une famille vivant du RSA depuis des années. Dans ce deuxième volet, l’auteur s’intéresse à d’autres membres de cette famille. Livreur, routier, ouvrier intérimaire dans le BTP ou aide à domicile, ils travaillent tous et souvent loin de chez eux.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

  1. Denain (59), juillet 2017. Tanguy (au centre), 20 ans, le fils aîné de Guillaume (voir le 1er épisode), vient d'achever un BTS en maintenance industrielle. Il est le premier dans sa famille à avoir obtenu le bac et, de surcroît, à suivre des études supérieures. Dans l'attente des résultats, il profite du début de l'été avec sa copine Manon, son frère Rodrigue (à sa gauche) et son cousin Alan. L'essentiel de leurs loisirs et de leurs sorties se fait dans le cercle familial, autant par habitude que dans un souci de confiance.

Voir tous les portfolios