Antoine Perraud

Antoine Perraud a travaillé de 1986 à 2016 à France Culture, produisant notamment l’émission “Tire ta langue” à partir de 1991 (avec une interruption de 2006 à 2009 consacrée à “Jeux d'archives”). Il est l’auteur de documentaires historiques et littéraires: “Une vie, une œuvre” (Jacques Bainville, Confucius…), “Le Bon Plaisir” (Bronislaw Geremek, Pierre Combescot…), “Mitterrand pris aux mots”, ainsi que de séries d’été: 18 heures sur Elias Canetti, 10 heures sur Charles de Gaulle, 5 heures sur la télévision française de 1944 à 1964… Par ailleurs et de surcroît, il a régulièrement participé à l'émission que Laure Adler confia en 2004 à Élisabeth Lévy (avant que David Kessler ne l'en dessaisît en 2006) : “Le Premier Pouvoir”.

De 1987 à 2006, Antoine Perraud a été critique et grand reporter à Télérama, où il s'accomplit en introduisant le terme « bobo » (inventé par David Brooks) dans notre idiome en 2000, comme l’atteste la dernière édition du Grand Robert de la langue française

Diplômé du CFJ (Centre de formation des journalistes) en 1983, Antoine Perraud a régulièrement pris du champ : deux ans au Korea Herald (Séoul), DESS de correspondant de presse en pays anglophones, fondation “Journalistes en Europe”, préparation (aussi vaine qu'éphémère !) à l’agrégation d’histoire.

En 2007, il a publié La Barbarie journalistique (Flammarion), qui analyse, à partir des affaires Alègre, d’Outreau et de la prétendue agression du RER D, comment le droit de savoir peut céder le pas à la frénésie de dénoncer.

Membre du comité de lecture de la revue Médium (directeur: Régis Debray) depuis 2005, Antoine Perraud contribue depuis 2006 au supplément littéraire du quotidien La Croix. Fin 2007, il a rejoint Mediapart.

Publie, en octobre 2020, un pamphlet documenté : Le Capitalisme réel, ou la preuve par le virus (Éd. La Découverte).

Pour en savoir plus :
http://www.auditeurs-de-france-culture.asso.fr/?Dejeuner-Rencontre-du-29-janvier

Contacts

Twitter
@AntoinePerraud

Déclaration d’intérêts

Par souci de transparence vis-à-vis de ses lecteurs, les journalistes de Mediapart remplissent et rendent publique depuis 2018 une déclaration d’intérêts sur le modèle de celle remplie par les parlementaires et les hauts-fonctionnaires auprès de la Haute autorité de la transparence et de la vie publique (HATVP), instance créée en 2014 après les révélations de Mediapart sur l’affaire Cahuzac.

Consultez ma déclaration d’intérêts

Tous ses articles

  • En direct du Moyen Âge : les funérailles de la reine du capitalisme réel

    Europe — Chronique

    Les funérailles d’Élisabeth II, moment mondial commenté comme tel, ont enterré davantage qu’une simple reine d’Angleterre. Par-delà la pompe et les circonstances, le capitalisme semblait ouvrir des gouffres sous les pieds de ses parrains en grand deuil.

  • La nostalgie impériale britannique ne sera plus ce qu’elle était

    Europe

    Avec la mort de la reine Élisabeth II disparaît le voile d’oubli ou de cécité volontaire ayant recouvert l’esprit public britannique au sujet de son passé impérial et colonial. Les damnés de la mémoire redresseront l’échine et donneront de la voix.

  • Parce que c’était Jean-Luc Godard, parce que c’était Elias Sanbar

    Culture et idées

    Elias Sanbar, écrivain, militant infatigable de la cause palestinienne qu’il a longtemps représentée à l’Unesco, revient pour Mediapart sur sa longue relation fraternelle avec Jean-Luc Godard. Loin des poncifs, voici Godard en amitié plutôt qu’en majesté.

  • Diaty Diallo : « Nous rendre visibles à nous-mêmes »

    Livres — Entretien

    Entretien littéraire et politique avec Diaty Diallo, autrice d’un roman dévastateur sur les dévastations policières infligées à la jeunesse des banlieues victime du racisme : « Deux secondes d’air qui brûle ». La voix des sans-voix tonne en son cratère.

  • Une reine en glaise au service de l’establishment

    Europe — Parti pris

    La reine du Royaume-Uni de Grande-Bretagne et d’Irlande du Nord, née le 21 avril 1926, a poussé son dernier soupir le 8 septembre 2022 dans son château de Balmoral, en Écosse. Un deuil convenu impose-t-il une nécrologie convenable ? Réponse.

  • Deux professeurs en procès à Montargis : Monsieur Blanquer est servi

    Justice — Reportage

    Le fait du prince déchu. Telle est apparue l’audience du 5 septembre, au tribunal correctionnel de Montargis, qui vit deux professeurs poursuivis pour avoir aspergé de crème chantilly, en juin dernier, Jean-Michel Blanquer alors en campagne électorale.

  • La tragédie politique poignante du moment Gorbatchev

    International

    Mikhaïl Gorbatchev mérite une reconnaissance. Malgré ses erreurs et ses errements, ce qu’il a provoqué ou laissé advenir s’avère marquant. Il a chuté. Tout en passant le relais aux peuples en dépit des dictateurs : tout reste à faire en démocratie.

  • Un siècle de littérature française d’extrême droite et ce qui s’ensuivit

    Livres — Chronique

    Une somme fertile de l’universitaire Vincent Berthelier, « Le Style réactionnaire », propose un panorama politique et littéraire des usages de l’écriture par une certaine droite extrême française, de Maurras à Houellebecq. Passionnant et discutable.

  • La Russie selon les Werth : faire face aux années Poutine

    La Russie selon les Werth (5/5) — Entretien

    Nicolas Werth analyse les étapes, à partir de 1998, des transformations de l’esprit public en Russie. Une vague régressive y modifie la perception de l’histoire contemporaine. L’Ukraine fait aujourd’hui les frais d’une croisade. D’autres pays pourraient suivre. Dernier volet de notre grand entretien avec l'historien.

  • La Russie selon les Werth : naissance d’un soviétologue

    La Russie selon les Werth (4/5) — Entretien

    Nicolas Werth entame des recherches en URSS dès le début des années 1970. Il assiste à partir de 1985, à Moscou, aux tentatives de réformes menées par Gorbatchev, puis à l’effondrement du régime. Les archives enfin ouvertes font le bonheur des historiens.

  • La Russie selon les Werth : pris en étau par la guerre froide

    La Russie selon les Werth (3/5) — Entretien

    Alexander Werth doit quitter l’URSS en 1948. Pas assez fiable pour le Kremlin, trop philosoviétique pour ses employeurs britanniques. Il vit de sa plume en France, écrivant des livres en anglais sur le monde contemporain. En 1969, il met fin à ses jours.

  • La Russie selon les Werth : correspondant de guerre à Moscou

    La Russie selon les Werth (2/5) — Entretien

    Deuxième épisode de notre série vidéo en cinq volets : Nicolas Werth évoque les années de correspondant de guerre en URSS de son père, le journaliste britannique né en Russie Alexander Werth, envoyé dès 1941 à Moscou pour la BBC et quelques journaux.

Tous ses billets de blogs

Les journalistes de Mediapart utilisent aussi leurs blogs, et participent en leurs noms à cet espace de débats, en y confiant coulisses d’enquêtes ou de reportage, doutes ou réactions personnelles à l’actualité.

Antoine Perraud
Journaliste à Mediapart

170 Billets

1 Éditions

  • Le zoo de Tbilissi comme métaphore

    Billet de blog

    Le zoo de Tbilissi dit haut et fort, à qui veut l'entendre et le voir, à quel point les conditions infâmes faites aux animaux, derrière leurs barreaux, reflètent le sort dégradant réservé à la population, dans une Géorgie sous la coupe de l'oligarque Bidzina Ivanichvili.

  • Retrouvailles géorgiennes

    Billet de blog

    Partir, c'est revenir un peu sur son passé pour un journaliste à l'article de la... retraite. Mon récent séjour à Tbilissi m'a permis de renouer avec l'universitaire Lia Loria et de faire enfin plus ample connaissance avec le peintre Mamuka Didebashvili. Récit, en attendant deux reportages dans Mediapart pour ce week-end.

  • Bertrand Russell, sauve-nous !

    Billet de blog

    La préparation d’un article pour Mediapart, « Aux origines de notre cauchemar politique : l’effet Le Pen en 1984 », fit l’effet d’un poison. Un antidote s’imposait. D’où cette archive audiovisuelle de Bertrand Russell datant de 1959 : un merveilleux secours face à des temps monstrueux...

  • Antiques mais vivaces souvenirs de Greenham Common

    Billet de blog

    Retour sur un reportage effectué voilà près de 40 ans, à Greenham Common, en Angleterre, où une trentaine de femmes – on ne parlait pas encore d'écoféministes – occupaient les abords d'une base devant accueillir des armes nucléaires américaines. Débuts d'une prise de conscience d'un petit bourgeois français, alors étudiant au Centre de formation des journalistes (CFJ)...

  • Du Trump-la-mort électoral

    Billet de blog

    Pour apprécier le spectacle de la convention républicaine de Charlotte (Caroline du Nord) et ce qui s’en suivra, un bref essai d’Antoine de Tarlé, « Trump, le mensonge au pouvoir », offre d’utiles clefs parfois désespérantes.