Antoine Perraud

Antoine Perraud a travaillé de 1986 à 2016 à France Culture, produisant notamment l’émission “Tire ta langue” à partir de 1991 (avec une interruption de 2006 à 2009 consacrée à “Jeux d'archives”). Il est l’auteur de documentaires historiques et littéraires: “Une vie, une œuvre” (Jacques Bainville, Confucius…), “Le Bon Plaisir” (Bronislaw Geremek, Pierre Combescot…), “Mitterrand pris aux mots”, ainsi que de séries d’été: 18 heures sur Elias Canetti, 10 heures sur Charles de Gaulle, 5 heures sur la télévision française de 1944 à 1964… Par ailleurs et de surcroît, il a régulièrement participé à l'émission que Laure Adler confia en 2004 à Élisabeth Lévy (avant que David Kessler ne l'en dessaisît en 2006) : “Le Premier Pouvoir”.

De 1987 à 2006, Antoine Perraud a été critique et grand reporter à Télérama, où il s'accomplit en introduisant le terme « bobo » (inventé par David Brooks) dans notre idiome en 2000, comme l’atteste la dernière édition du Grand Robert de la langue française

Diplômé du CFJ (Centre de formation des journalistes) en 1983, Antoine Perraud a régulièrement pris du champ : deux ans au Korea Herald (Séoul), DESS de correspondant de presse en pays anglophones, fondation “Journalistes en Europe”, préparation (aussi vaine qu'éphémère !) à l’agrégation d’histoire.

En 2007, il a publié La Barbarie journalistique (Flammarion), qui analyse, à partir des affaires Alègre, d’Outreau et de la prétendue agression du RER D, comment le droit de savoir peut céder le pas à la frénésie de dénoncer.

Membre du comité de lecture de la revue Médium (directeur: Régis Debray) depuis 2005, Antoine Perraud contribue depuis 2006 au supplément littéraire du quotidien La Croix. Fin 2007, il a rejoint Mediapart.

Publie, en octobre 2020, un pamphlet documenté : Le Capitalisme réel, ou la preuve par le virus (Éd. La Découverte).

Pour en savoir plus :
http://www.auditeurs-de-france-culture.asso.fr/?Dejeuner-Rencontre-du-29-janvier

Contacts

Twitter
@AntoinePerraud

Déclaration d’intérêts

Par souci de transparence vis-à-vis de ses lecteurs, les journalistes de Mediapart remplissent et rendent publique depuis 2018 une déclaration d’intérêts sur le modèle de celle remplie par les parlementaires et les hauts-fonctionnaires auprès de la Haute autorité de la transparence et de la vie publique (HATVP), instance créée en 2014 après les révélations de Mediapart sur l’affaire Cahuzac.

Consultez ma déclaration d’intérêts

Tous ses articles

Les manuscrits de Romain Gary menacés de vente à la découpe

Livres — Enquête

Où l’on découvre, à l’occasion de la publication des romans de Romain Gary en Pléiade, que les manuscrits de l’écrivain sont inaccessibles. Sous séquestre. Conséquence d’une escroquerie désastreuse : le scandale Aristophil.

Ibsen à l’Odéon: un pouvoir d’attraction du dernier cri

Arts — Chronique

Scandale environnemental et lanceur d’alerte paranoïaque à force d’être broyé. L’interprétation diablement équivoque d’Un ennemi du peuple, du misanthrope Henrik Ibsen, magnifie la pièce et fait de son auteur un moderne malgré lui.

Le boxeur comme métaphore

Notre dossier: gilets jaunes, Six mois de révolte des oubliés — Chronique

Cœur de boxeur. Le vrai combat de Christophe Dettinger, essai d’Antoine Peillon écrit dans l’urgence démocratique, montre comment l’homme qui fit reculer les gendarmes mobiles sur une passerelle fut traité en symbole à détruire par un pouvoir aux abois.

Dalie Farah: «Ecrire, c'est transposer dans la joie»

Tire ta langue — Entretien

Dalie Farah signe un premier roman, Impasse Verlaine (Grasset), à propos d’une relation mère-fille dysfonctionnelle mais pleine de vie et d’humour. Rencontre lumineuse avec une écrivaine en tension, toujours à la recherche des mots exacts.

Entre Londres et Cambridge: mon village à l’heure brexiteuse

La saga du Brexit — Reportage

À Widdington, bourg privilégié de l’Essex, la classe moyenne supérieure anglaise donne le tournis. Métaphore de la division du royaume, cette petite société rumine le Brexit – qui devrait avoir lieu fin octobre 2019 – avec des arguments passionnés, passionnants, irréconciliables.

Claude Gauvard et Pascal Ory: ce que fut et sera Notre-Dame de Paris

Idées — Entretien

La médiéviste Claude Gauvard et le spécialiste d’histoire culturelle du XXe siècle Pascal Ory analysent ce mille-feuille qu’est la cathédrale Notre-Dame de Paris depuis 1163 : un monument religieux, national, puis culturel.

Les flammes de Notre-Dame à la télévision: ceci a tué cela

Medias — Chronique

La télévision s’est livrée à un constat d’huissier qui n’en finissait pas, face à la fournaise dévastant Notre-Dame de Paris. Horreur imprévisible et inexplicable, sans coupable à désigner d’office. Restait Hugo, toujours évoqué, jamais cité.

L’opéra des liens qui libèrent

Arts — Chronique

À l’Opéra-Bastille, Lady Macbeth de Mzensk de Chostakovitch, mis en scène par Krzysztof Warlikowski, plaide avec force et beauté pour l’affranchissement total des femmes. Détestée par Staline, l’œuvre résonne avec une acuité rare.

Quand le film «J’veux du soleil!» illumine une salle Utopia du Val-d’Oise

Arts — Chronique

J’veux du soleil !, le film de Gilles Perret et François Ruffin, se veut contre-propagande charriant les vérités des « gilets jaunes ». À rebours de la crétinisation des masses déployée par les télévisions. Sa projection en salle vaut le détour.

Algérie: quand 2019 rattrape 1962

Présence du passé — Entretien

L’historienne Malika Rahal analyse le mouvement de contestation en Algérie, qui voudrait clore 57 ans de confiscation du pouvoir par le FLN et qui se joue tel un retour à 1962, quand l’indépendance avait mis fin à 132 ans de colonialisme.

1938-2018: l’histoire ne se répète pas, mais bégaie

Livres — Chronique

Dans un essai lumineux, Récidive 1938, le philosophe Michaël Fœssel revisite un passé qui hoquette. Comme il y a 80 ans, nous mène au pire un manque de démocratie présenté tel un trop-plein démocratique. Démonstration imparable.

Pour saluer l’euphorisante Agnès Varda, morte à 90 ans

Arts — Chronique

La cinéaste Agnès Varda est morte à 90 ans vendredi 29 mars 2019. Le chiffre 9 semble témoigner de tout ce qu’il y eut de neuf, c’est-à-dire d’audacieux, d’inédit et de printanier, dans une œuvre dont nous n’avons pas fini de faire le tour.

Tous ses billets de blogs

Les journalistes de Mediapart utilisent aussi leurs blogs, et participent en leurs noms à cet espace de débats, en y confiant coulisses d’enquêtes ou de reportage, doutes ou réactions personnelles à l’actualité.

Antoine Perraud
Journaliste à Mediapart

168 Billets

1 Éditions

Bertrand Russell, sauve-nous !

Billet de blog

La préparation d’un article pour Mediapart, « Aux origines de notre cauchemar politique : l’effet Le Pen en 1984 », fit l’effet d’un poison. Un antidote s’imposait. D’où cette archive audiovisuelle de Bertrand Russell datant de 1959 : un merveilleux secours face à des temps monstrueux...

Antiques mais vivaces souvenirs de Greenham Common

Billet de blog

Retour sur un reportage effectué voilà près de 40 ans, à Greenham Common, en Angleterre, où une trentaine de femmes – on ne parlait pas encore d'écoféministes – occupaient les abords d'une base devant accueillir des armes nucléaires américaines. Débuts d'une prise de conscience d'un petit bourgeois français, alors étudiant au Centre de formation des journalistes (CFJ)...

Du Trump-la-mort électoral

Billet de blog

Pour apprécier le spectacle de la convention républicaine de Charlotte (Caroline du Nord) et ce qui s’en suivra, un bref essai d’Antoine de Tarlé, « Trump, le mensonge au pouvoir », offre d’utiles clefs parfois désespérantes.

Mes 40 ans d’aveuglement volontaire sur Gabriel Matzneff

Billet de blog

Avant de le blâmer dans Mediapart en 2017, je me suis abusé sur l’abuseur Gabriel Matzneff. Occultant le pire, j’ai défendu sa liberté en croyant défendre la liberté : j’ai couvert un prédateur se faisant passer pour proie. Flash-back.

Pétain on y revient

Billet de blog

La sortie en DVD du film de Jean A. Chérasse (alias Vingtras pour le Club), La Prise de pouvoir par Philippe Pétain (1979), tombe à pic tant les temps se prêtent à une démonstration pédagogique et militante : à qui profite l'effondrement démocratique ?