Yann Philippin

Diplômé de l'IEP de Grenoble et du Centre de formation des journalistes (CFJ) de Paris, j'ai démarré ma carrière en 2000 comme journaliste économique, d'abord spécialisé dans les technologies, puis les entreprises. J'ai travaillé pour le magazine Futur(e)s, comme indépendant, à l'agence Reuters, au Journal du Dimanche, puis à Libération, aux services économie puis investigation. J'ai couvert de nombreux secteurs de l'économie française (aéronautique, automobile, santé, industrie, transports...) et enquêté sur des affaires économiques (Airbus, crash du vol Rio Paris d'Air France, Mediator, accident SNCF de Brétigny, fortune belge de Bernard Arnault, affaire Qatar-Veolia...) puis politico-financières (Tapie, Dassault). Je suis le co-auteur du livre Dassault Système (Robert Laffont), avec ma consoeur de France Inter Sara Ghibaudo.

J'ai rejoint Mediapart au services enquêtes en mars 2015. Spécialisé dans les affaires financières, de fraude fiscale et de corruption, je travaille notamment sur les "leaks", ces fuites de données massives qui ont nourri les enquêtes Football Leaks ou Malta Files, publiées par Mediapart avec ses partenaires du réseau European Investigative Collaborations (EIC).

Consulter ici ma déclaration d'intérêts.

Voir ses activités dans le club

Ses Derniers articles

  • La méthode Dassault

    Par
    Serge Dassault pose en 1999 devant un Rafale, au salon aéronautique du Bourget, au nord de Paris. © Reuters Serge Dassault pose en 1999 devant un Rafale, au salon aéronautique du Bourget, au nord de Paris. © Reuters

    Industriel de l’aviation, ex-sénateur LR et propriétaire du Figaro, le milliardaire Serge Dassault est décédé lundi à 93 ans. Obsédé par l’ambition de dépasser son père Marcel, l’héritier a su développer le groupe familial mais a vu son bilan terni par les affaires de corruption et de fraude fiscale, qui lui ont valu d’être condamné en février 2017.

  • Evasion fiscale: comment Kering a fait marche arrière

    Par
     © Reuters © Reuters

    Un mémo interne montre que le géant du luxe contrôlé par la famille Pinault a entamé un nettoyage de son montage d’évasion fiscale suisse en octobre 2017, un mois avant d’être officiellement mis en cause par la justice italienne. Cette manœuvre met à mal la défense de l’entreprise, qui affirme que tout était légal et transparent.

  • L’ancien président du sénat belge mis en examen dans le Kazakhgate

    Par et THIERRY DENOËL (LE VIF), ALAIN LALLEMAND (LE SOIR) ET MARK EECKHAUT (DE STANDAARD)

    Le ministre d’État et ancien président du sénat belge Armand De Decker vient d’être mis en examen pour trafic d’influence par le parquet général de Mons dans le volet belge du Kazakhgate, cette affaire de corruption sur fond de ventes d’hélicoptères par l’Élysée sous Nicolas Sarkozy.

  • Des îles Vierges à la Suisse, l’argent caché de Monica Bellucci

    Par
    Malgré un accord amiable signé en 2016 avec le fisc, Monica Bellucci n’a pas payé ses arriérés d’impôts. © Reuters Malgré un accord amiable signé en 2016 avec le fisc, Monica Bellucci n’a pas payé ses arriérés d’impôts. © Reuters

    Le fisc français va obtenir les détails des avoirs dissimulés par l’actrice en Suisse, où elle détient plusieurs comptes bancaires et un coffre-fort. Malgré un accord amiable signé en 2016 avec le fisc, Monica Bellucci, soupçonnée de s’être fictivement domiciliée à Londres, n’a pas payé ses arriérés d’impôts.

  • Après le Panama et les îles Vierges, Ronaldo a créé un trust à Jersey

    Par , Rafael Buschmann, Michael Wulzinger et Nicola Naber (Der Spiegel)
    Ronaldo expédie dans la lucarne du but de la Juventus Turin le penalty victorieux, le 11 avril dernier à Madrid, en quart de finale retour de la Ligue des champions. © Reuters Ronaldo expédie dans la lucarne du but de la Juventus Turin le penalty victorieux, le 11 avril dernier à Madrid, en quart de finale retour de la Ligue des champions. © Reuters

    Mediapart et l'EIC révèlent que l'attaquant du Real, déjà poursuivi pour fraude fiscale après avoir dissimulé 150 millions d'euros, a ouvert en 2015 un trust non déclaré à Jersey, qu'il a dissous 24 heures après avoir reçu nos questions. Son agent Jorge Mendes est désormais visé par un contrôle fiscal européen.

  • L’entente secrète des géants français de l’électricité

    Par
    Jean-Pascal Tricoire, PDG du mastodonte Schneider, deuxième fabricant mondial de matériel électrique. © Reuters Jean-Pascal Tricoire, PDG du mastodonte Schneider, deuxième fabricant mondial de matériel électrique. © Reuters

    Mediapart révèle un mécanisme d’entente occulte sur les prix mis en place par Schneider, Legrand, Sonepar et Rexel, les multinationales françaises qui dominent la fabrication et la distribution de matériel électrique. L’omerta est telle qu’au sein du cartel, tous les coups sont permis.

  • Fraude fiscale: effrayé par la prison, Ronaldo veut négocier

    Par , et Esteban Urreiztieta (El Mundo)
     © Reuters © Reuters

    Plus d’un an après nos révélations sur son argent caché dans les paradis fiscaux, Cristiano Ronaldo change de stratégie : il déclare être prêt à payer ce qu’il doit. À condition que les poursuites pénales soient abandonnées.

  • Le système Pinault: une évasion à 2,5 milliards d'euros

    Par et Vittorio Malagutti (L'Espresso) et Esther Rosenberg (NRC Handelsblad)
    François-Henri Pinault, PDG de Kering. © Reuters François-Henri Pinault, PDG de Kering. © Reuters

    Le géant français du luxe Kering, propriété de la famille Pinault, a évadé 2,5 milliards d’euros d’impôts selon les informations de Mediapart. C’est la plus grosse affaire d’évasion fiscale présumée mise au jour pour une entreprise française.

  • Yves Saint Laurent déshabille le fisc

    Par

    Le système d’évasion fiscale mis en place par Kering en Suisse a permis à la marque mythique Yves Saint Laurent d’économiser le paiement de 180 millions d’euros d’impôt sur les sociétés en France depuis 2009. Balenciaga est aussi concernée.

  • Fnac-Darty: la manœuvre fiscale d’Alexandre Bompard

    Par
    Alexandre Bompard, 45 ans, a dirigé la Fnac à partir de 2010 et a conclu le rachat de Darty en 2016. Il a quitté le groupe en juillet 2017 pour devenir le PDG de Carrefour. © Reuters Alexandre Bompard, 45 ans, a dirigé la Fnac à partir de 2010 et a conclu le rachat de Darty en 2016. Il a quitté le groupe en juillet 2017 pour devenir le PDG de Carrefour. © Reuters

    Lorsqu’il dirigeait le groupe Fnac-Darty, l’actuel patron de Carrefour lui a fait économiser plus de 10 millions d’euros d’impôts lors de la fusion des sièges sociaux des deux enseignes, par le biais d’une manœuvre acrobatique effectuée alors qu’un risque juridique avait été diagnostiqué en interne.