Troubles dans la race

Faut-il s’étonner que des enfants d’immigrés parvenus au pouvoir mènent des politiques hostiles aux migrants, voire endossent des politiques nativistes ? Ces trajectoires marquent les dérives d’un « antiracisme libéral » inconséquent, voire malfaisant.  

La lecture des articles est réservée aux abonné·es. Se connecter

Tous les regards ne seront pas tournés, mardi 6 décembre, comme on aurait pu s’y attendre il y a moins d’un mois, sur l’État américain de Géorgie et le second tour destiné à départager le républicain trumpiste Herschel Walker et le démocrate Raphael Warnock, tous deux afro-américains.

1€ pour 15 jours

Résiliable en ligne à tout moment

Je m’abonne

L’info part de là

Soutenez un journal 100% indépendant : sans subventions, sans publicités, sans actionnaires

Tirez votre information d’une source de confiance

Accédez en exclusivité aux révélations d’un journal d’investigation

Déjà abonné ?

Mot de passe oublié

Voir la Une du Journal