Colette, si moderne jongleuse d’identités plurielles

Dans son recueil intitulé « En pays connu », Colette présentait le pays de Basse-Bourgogne où elle vit le jour sous le nom de « Poyaudine ». 150 ans après sa naissance, retour sur les métamorphoses d’une écrivaine, de la Puisaye au Palais-Royal à Paris.

Jean Lacoste (En attendant Nadeau)

8 janvier 2023 à 11h37

La lecture des articles est réservée aux abonné·es. Se connecter

Mais que cache chez Colette ce terme vieilli, obsolète et pour tout dire arrogant, de « province » ? Quelle résistance exprime-t-il ? « Pourquoi cesserais-je d’être de mon village ? Il n’y faut pas compter », proclamait-elle.

1€ pour 15 jours

Résiliable en ligne à tout moment

Je m’abonne

L’info part de là

Soutenez un journal 100% indépendant : sans subventions, sans publicités, sans actionnaires

Tirez votre information d’une source de confiance

Accédez en exclusivité aux révélations d’un journal d’investigation

Déjà abonné ?

Mot de passe oublié

Voir la Une du Journal