Les Lumières : un héritage en clair-obscur

L’historien Antoine Lilti rappelle la diversité et les ambivalences des philosophes critiques du XVIIIe siècle. Ceux-ci se sont efforcés de penser la condition universelle de l’humanité, l’interdépendance des différentes parties du monde et la démocratisation d’un espace public naissant. Des questions toujours brûlantes. 

La philosophie des Lumières est fréquemment réduite à quelques clichés consensuels ou dénoncée à l’aide d’arguments sommaires. À rebours de tels discours simplistes, qui édulcorent ou noircissent à l’excès cette mouvance intellectuelle du XVIIIe siècle, l’historien Antoine Lilti a le mérite de mettre en évidence son caractère pluriel et polyphonique, mais aussi d’enquêter sur ce que nous pouvons faire, aujourd’hui, de cet héritage.  

1€ pour 15 jours

Résiliable en ligne à tout moment

Je m’abonne

L’info part de là

Soutenez un journal 100% indépendant : sans subventions, sans publicités, sans actionnaires

Tirez votre information d’une source de confiance

Accédez en exclusivité aux révélations d’un journal d’investigation

Déjà abonné ?

Mot de passe oublié