«Ex Libris»: Frederick Wiseman et la poésie de la réalité

Par

Frederick Wiseman filme la grande bibliothèque new-yorkaise dans Ex Libris: the New York Public Library, en salle ce mercredi 1er novembre. Loin de tout savoir livresque, loin de la poussière des archives et des grimoires, le documentariste américain explore et salue la puissance démocratique d'un lieu multiple voué à diffuser la lettre aux quatre vents.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Frederick Wiseman se défend, dans le petit livre d’entretiens intitulé À l’écoute qui accompagne la sortie d’Ex Libris: the New York Public Library, d’avoir depuis quelque temps substitué les sujets culturels aux sujets sociaux auxquels il doit sa renommée. « Beaucoup de gens pensent ça, mais ce n’est pas vrai. » Les faits sont pourtant là. Après avoir filmé l’école, un tribunal, un hôpital, un commissariat, un abattoir ou un grand magasin, Wiseman réalise Ballet en 1995, sur l’American Ballet de New York. Suivront La Comédie française ou l’Amour joué en 1996, La Danse, le ballet de l’Opéra de Paris en 2009, Crazy Horse en 2011, At Berkeley en 2013, National Gallery en 2014. Et aujourd’hui sort un nouveau film, consacré, comme l’indique son titre complet, à la grande bibliothèque new-yorkaise.