Emmanuelle Saada : « Les régressions que nous impose l’évocation de “la guerre” »

Par

Les attentats de Paris replacent la France face à la tentation de l'état d'exception. Et d'un “non-droit” longtemps pratiqué durant la période coloniale, du fait d'une guerre sans nom contre un ennemi invisible. Diagnostic de l'historienne et sociologue Emmanuelle Saada.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Nous avions déjà interrogé, à propos des “études post-coloniales” (voir ici et ici), Emmanuelle Saada. Cette historienne et sociologue à la lumière du droit est spécialiste de la colonisation et de l'empire français. Professeure à l'université Columbia (New York), elle a publié un maître livre : Les Enfants de la colonie. Les métis de l’Empire français entre sujétion et citoyenneté (La Découverte, 2007).