Beaux-Arts : encore un sale tour de la monarchie culturelle ?

Par

L'annonce du licenciement du directeur des Beaux-Arts de Paris, Nicolas Bourriaud, fait polémique. En dépit du démenti du ministère de la culture, une intervention de l'Élysée pour placer un protégé de Julie Gayet est soupçonnée. Quoi qu'il en soit, l'événement illustre une nouvelle dérive du pouvoir de nommer dans le monde de la culture. Entretien avec le directeur tout juste limogé.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.