«Parler de catastrophe est un moyen commode de dissimuler sa responsabilité»

Par

Quel sens donner au mot catastrophe ? La mortalité des attentats ou du tabagisme est-elle plus catastrophique que celle du Covid-19 ? Quelle réponse peut apporter notre monde laïcisé ou sécularisé ? Le philosophe Pierre Zaoui livre quelques réflexions pour aider à penser et vivre le moment présent.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Pierre Zaoui est philosophe et enseigne à l’université Paris-Diderot. Il a notamment publié La Traversée des catastrophes (Le Seuil) et La Discrétion, ou l’art de disparaître (Autrement). Pour Mediapart, il revient sur les limites d’une analyse de l’épidémie en termes de « biopolitique », sur l’invocation insatisfaisante des sagesses anciennes, et sur la responsabilité dont voudraient s’exonérer, en parlant de catastrophe, celles et ceux qui ont voté depuis quinze ans pour des gouvernements ayant sabordé les instruments de la santé publique.