Boucheron/Rediker: la tenaille existentielle de l’Histoire

Par

Patrick Boucheron, professeur au Collège de France, et Marcus Rediker, historien américain tenant d’une histoire « par en bas », ont dialogué, lors des rencontres toulousaines sur « L’Histoire à venir », autour de l’engagement en histoire et par l’histoire. Échange croisé.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

La nouvelle manifestation « L’Histoire à venir », qui s’est tenue du 18 au 21 mai à Toulouse, s’est ouverte sur un dialogue intitulé « Écritures, engagements et espaces de l’histoire » entre Patrick Boucheron, professeur au Collège de France, titulaire de la chaire d’Histoire des pouvoirs, et Marcus Rediker, historien américain tenant d’une histoire « par en bas », centrée sur les récits laissés par les marins, les esclaves ou les pirates, comme dans son dernier livre, Les Hors-la-loi de l’Atlantique (Le Seuil). Animé par Mediapart et la Revue du Crieur, l’échange entre ces deux pionniers d’une histoire-monde a duré une heure.