«On demeure dans une conception univoque de la République»

Par

Pour célébrer les 150 ans de la République, Emmanuel Macron a choisi de présider vendredi une « cérémonie de naturalisation » au Panthéon. Que signifie ce rituel ? Que donne-t-il à voir de la relation entre la République et ses autres ? Entretien avec la chercheuse Sarah Mazouz.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Sarah Mazouz est sociologue et chercheuse au CNRS. Elle est l’autrice de La République et ses autres. Politiques de l’altérité dans la France des années 2000 (ENS Éditions, 2017), dans lequel elle étudie notamment les « cérémonies de naturalisation » mises en place à partir du début des années 2000. Elle publie, en cette rentrée, dans la collection « Le mot est faible », chez Anamosa, un ouvrage intitulé Race. Pour Mediapart, elle met en perspective la cérémonie de naturalisation présidée par Emmanuel Macron et son discours au Panthéon, vendredi 4 septembre.