«Elena Ferrante»: le nom d’une polémique littéraire mondiale

Par

La révélation de la véritable identité de la célèbre romancière italienne a provoqué une controverse internationale inédite, suscitant l’indignation de nombreux lecteurs de l’auteure à succès, de journalistes et d’écrivains. Dictature de la transparence ou légitime droit à appliquer les outils de l’investigation financière au monde de la littérature ? Le débat fait rage.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

La première édition des Lettres persanes fut publiée sans nom d’auteur, car Montesquieu, qui se présentait comme le simple traducteur de ce recueil anonyme, craignait la censure. Les livres d’Elena Ferrante seront-ils un jour republiés sous le nom d’Anita Raja ? Le journaliste Claudio Gatti affirme en effet, après une enquête fondée sur des données financières et les augmentations de revenus de celle qui n’est, officiellement, que traductrice pour la maison d’édition italienne qui publie Elena Ferrante, qu’Anita Raja est en réalité la véritable auteure de L’Amie prodigieuse ou Le Nouveau Nom