Grothendieck, les mystères d'une vie de mathématicien (3/3)

Par

Bien que l'on ait beaucoup écrit sur Alexandre Grothendieck, sa vie reste une énigme. Comment a-t-il surmonté les traumatismes d'une enfance brisée par le nazisme et la guerre ? Comment est-il devenu, à 20 ans, l'un des plus grands mathématiciens de son temps ? Pourquoi a-t-il abandonné ses recherches en 1970 ? Que fut durant des décennies sa longue errance intellectuelle et affective ?

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

La vie d’Alexandre Grothendieck est à la fois connue et secrète. Son enfance, brisée par le nazisme et la guerre, son ascension dans l’élite mathématicienne, sa carrière fulgurante à l’Institut des hautes études scientifiques (IHES), son départ fracassant du même institut en 1970, suivi d’une retraite prématurée qui s’est achevée le 13 novembre dernier, après une longue période de solitude volontaire dans le petit village de Lasserre, sur les contreforts des Pyrénées… Tout a été raconté et commenté en détail, dans de multiples articles et des ouvrages biographiques.