Antonio Pennacchi: les premiers mots d'un romancier ouvrier

Par

Antonio Pennacchi a été ouvrier de nuit, pendant trente ans, avant de devenir écrivain et de recevoir le prestigieux prix Strega, équivalent transalpin du Goncourt. En 1994, il publiait Mammouth, récit de la classe ouvrière, de ses luttes et désillusions. Le roman reparaît aujourd'hui.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

En Italie, Antonio Pennacchi est surnommé « l’écrivain-ouvrier » : né en janvier 1950, militant d’extrême gauche, il a travaillé durant trente ans en usine, de nuit, chez Alcatel-Fulgocarvi avant de devenir écrivain – 9 romans publiés depuis 1994 – jusqu’à obtenir, en 2010, le prestigieux Prix Strega pour Canal Mussolini.